Le recomptage des élections dans le comté de Maricopa, en Arizona, avance à toute allure malgré les tentatives extérieures pour l’arrêter. Le président du parti républicain de l’Arizona a affirmé que le recomptage révélerait la malhonnêteté des élections de 2020.

AUTEUR

OAN NEWSROOM

CATEGORIES

POSTÉ LE

30 avril 2021

SOURCE

OAN

Lors d’une interview jeudi, Mme Kelli Ward a déclaré qu’elle s’attendait à ce que l’audit judiciaire complet révèle des irrégularités, des erreurs et des fraudes flagrantes. Cette déclaration intervient alors que les fonctionnaires et le personnel électoral inspectent au moins 2,1 millions de bulletins de vote du comté de Maricopa pour détecter d’éventuelles tricheries.

Ward a ajouté qu’au moins 1 000 bulletins avaient été inspectés cette semaine et que l’audit se poursuivrait malgré les réticences des démocrates.

De son côté, l’ancien secrétaire d’État de l’Arizona, Ken Bennett, a déclaré que l’audit des élections de 2020 dans son État serait terminé avant la date limite. Il a assuré que des améliorations étaient apportées chaque jour.

Bennett, qui est maintenant le directeur de l’audit sur la fraude en 2020, a déclaré aux journalistes jeudi que tous les bulletins de vote et les machines à voter de 2020 seront entièrement examinés d’ici le 14 mai. Le Sénat de l’État a réservé le Coliseum Arena jusqu’à cette date.

Bennet a également déclaré que les auditeurs ont trouvé des preuves potentiellement suspectes parmi les bulletins de vote.

« Nous avons ouvert une boîte de bulletins de vote et après qu’ils aient compté plusieurs centimetres de bulletins, tout d’un coup, il y avait un tas de papiers dedans qui avaient des noms et des adresses d’électeurs », a-t-il expliqué. « Donc, lorsque nous avons trouvé dans les boîtes des données permettant d’identifier les électeurs, nous les avons sécurisées et séparées. »

Les responsables démocrates ont contesté l’audit devant les tribunaux dans l’espoir de faire tourner le chrono et de forcer les auditeurs à quitter les lieux avant la fin du travail, mais un tribunal de l’Arizona a rejeté la tentative des démocrates d’arrêter l’audit mercredi.

Entre-temps, un ancien assistant spécial du président Trump a affirmé qu’un « convoi » d’audits électoraux était à venir. Jeudi, Boris Epshteyn a accusé les grands médias, les démocrates et les républicains qui n’en ont que le nom de tenter de discréditer l’audit judiciaire en cours.

Selon Ephteyn, les critiques craignent que l’audit ne révèle des fraudes, ce qui inciterait d’autres États à lancer leurs propres audits. L’ancien assistant a ajouté que les partisans de MAGA exigent des réponses et ont le soutien de républicains dévoués.

« Une fois que cet audit sera réalisé en Arizona et qu’il montrera ce que nous attendons qu’il montre, ne serait-ce qu’une petite fraction de l’ampleur de l’erreur dont nous avons parlé, le train de marchandises de l’audit arrive », a-t-il déclaré. « Il est sur le train pour la Géorgie et c’est pourquoi vous avez cette audience dans le comté de Cop aujourd’hui, et il y en aura de plus en plus. »

Ephteyn a ajouté, le nombre d’audits va augmenter à mesure que les démocrates continuent à perdre devant les tribunaux et que les Rinos ne parviennent pas à arrêter les audits sur le plan administratif.