Jeudi soir, un nouveau rapport a révélé que le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, n’avait apparemment aucune idée qu’Israël était à l’origine de centaines d’attaques contre des actifs iraniens en Syrie lorsque l’ancien secrétaire d’État John Kerry lui aurait révélé cette information.

NDLR : Kerry est responsable de trahison, ni plus ni moins.

AUTEUR

RYAN SAAVEDRA

CATEGORIES

POSTÉ LE

30 avril 2021

SOURCE

The Daily Wire

Le New York Times, qui a publié en début de semaine un rapport sur la fuite de l’audio, a enterré au bas de son rapport :

L’ancien secrétaire d’État John Kerry l’a informé qu’Israël avait attaqué les intérêts iraniens en Syrie au moins 200 fois, à son grand étonnement, a déclaré Zarif.

Adam Kredo, journaliste au Washington Free Beacon, a obtenu le fichier audio de l’appel ayant fait l’objet d’une fuite et l’a fait traduire de manière indépendante. La traduction a révélé que, selon Zarif, il n’avait aucune idée qu’Israël était derrière les frappes.

« Kerry m’a dit qu’Israël avait lancé 200 frappes aériennes contre vous [l’Iran] », a déclaré Zarif.

« Vous ne saviez pas ? » a demandé son interlocuteur.

« Non, non », a-t-il répondu.

Cette révélation apparente pourrait poser de sérieux problèmes à Kerry, qui est le tsar du climat du président démocrate Joe Biden, car il a nié en début de semaine avoir jamais divulgué ces informations à Zarif.

« Je peux vous dire que cette histoire et ces allégations sont sans équivoque fausses », a affirmé Kerry. « Cela ne s’est jamais produit – ni lorsque j’étais secrétaire d’État, ni depuis ».