Des milliers d’Américains ont attrapé le Covid-19 alors qu’ils étaient totalement vaccinés, ont déclaré les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, mais ils insistent sur le fait que les données suggèrent que ces infections « émergentes » sont relativement rares.

AUTEUR

RT

CATEGORIES

POSTÉ LE

26 mai 2021

SOURCE

RT

Au 30 avril, on comptait 10 262 cas d’infection par le virus Covid-19 chez des personnes entièrement vaccinées, a indiqué mardi le CDC, citant les rapports de 46 États et territoires américains. Moins de 7 % des patients ont été hospitalisés en raison des symptômes du Covid-19, et 1,6 %, soit 160, sont décédés. L’âge médian de tous les cas était de 58 ans, et 63 % des personnes infectées étaient des femmes.

Le nombre de nouvelles infections correspondait à environ un cas sur 10 000 personnes entièrement vaccinées, mais le total a été largement sous-estimé. Les CDC ont précisé que la déclaration de ces cas est volontaire et qu’elle n’inclut pas les personnes vaccinées qui ne présentaient aucun symptôme de Covid-19 et n’ont pas été testées. Mais il a également noté que 101 millions d’Américains étaient complètement vaccinés au 30 avril, et que la grande majorité des personnes vaccinées étaient protégées du virus.

« Le nombre de cas de Covid-19, d’hospitalisations et de décès qui seront évités parmi les personnes vaccinées dépassera de loin le nombre de cas de percée vaccinale », a déclaré le CDC.

Les données de séquençage sur les cas de percée vaccinale suggèrent que les vaccins Covid-19 utilisés aux États-Unis sont à peu près aussi efficaces contre les différents variants du virus. Environ 64 % des cas concernaient des « variantes préoccupantes », telles que le variant britannique du Covid-19, ont indiqué les CDC. Fin mars et début avril, ces mêmes variants étaient à l’origine d’environ 70 % de l’ensemble des cas de Covid-19 aux États-Unis, selon l’agence.

Cependant, les CDC ne disposaient de données de séquençage que pour environ 5 % des cas d’infection. Et depuis le 1er mai, l’agence a cessé de surveiller les cas mineurs de Covid-19 et a commencé à se concentrer uniquement sur ceux qui ont entraîné une hospitalisation ou un décès.