La National Geographic Society change la carte du monde.

AUTEUR

JORGE FITZ-GIBBON

CATEGORIES

POSTÉ LE

9 juin 2021

SOURCE

New York Post

L‘association d’exploration et d’éducation, vieille de 130 ans, a marqué la Journée mondiale des océans mardi en déclarant que les eaux entourant l’Antarctique seront désormais connues sous le nom d’océan Austral – le cinquième océan de la planète.

« L’océan Austral est reconnu depuis longtemps par les scientifiques, mais comme il n’y a jamais eu d’accord au niveau international, nous ne l’avons jamais reconnu officiellement », a déclaré Alex Tait, géographe à la National Geographic Society.

« C’est une sorte de ringardise géographique à certains égards », a déclaré Tait. « Nous l’avons toujours étiqueté, mais nous l’avons étiqueté légèrement différemment (des autres océans). Ce changement nous a permis de franchir la dernière étape et de dire que nous voulions le reconnaître en raison de sa séparation écologique. »

Les cartographes de National Geographic ont répertorié quatre océans sur Terre depuis que la société a commencé à faire des cartes en 1915 – les océans Atlantique, Pacifique, Indien et Arctique.

Historiquement, les eaux massives entourant le continent le plus au sud étaient considérées comme une extension des océans Atlantique, Pacifique et Indien.

Mais ces dernières années, les scientifiques se sont concentrés sur la nature unique des eaux de l’Antarctique, en grande partie en raison des courants uniques qui y circulent, connus sous le nom de courant circumpolaire antarctique, selon le magazine National Geographic.

Ce courant rend les eaux plus froides et légèrement moins salées, ce qui contribue à stocker le carbone dans les profondeurs de l’océan et a un impact crucial sur le climat de la Terre.

« Tous ceux qui y sont allés auront du mal à expliquer ce qui est si fascinant, mais ils seront d’accord pour dire que les glaciers sont plus bleus, l’air plus froid, les montagnes plus intimidantes et le paysage plus captivant que partout ailleurs », a déclaré le scientifique marin Seth Sykora-Bodie, un explorateur du National Geographic.