Cet article contient des commentaires qui reflètent l’opinion de l’auteur

AUTEUR

MARTIN WALSH

CATEGORIES

POSTÉ LE

8 mars 2021

SOURCE

Convervative Brief

L‘ancien stratège en chef de la Maison Blanche, Steve Bannon, qui a servi dans l’administration Trump, tire la sonnette d’alarme au sujet de Joe Biden.

Lors d’un entretien avec l’auteur Mike McCormick et le rédacteur en chef du National Pulse, Raheem Kassam, Bannon a déclaré qu’il pense qu’il est temps de se préparer à la transition de Biden à Kamala Harris.

Bannon a pointé le mal-être actuel de Biden, en disant que ses « yeux sont maintenant morts », notant également que Harris a eu un rôle relativement important par rapport aux précédents vice-présidents.

« Kamala Harris est imprimée dans des playbooks, toujours présente pour ces réunions », a déclaré M. Bannon, qui a expliqué comment Harris est impliquée dans un grand nombre de réunions. « Pence n’a jamais fait cela. Ce n’est pas le rôle du vice-président ».

Bannon n’est pas le seul à avoir sonné l’alarme sur la santé de Biden.

Lors d’une récente interview avec l’animateur Sean Hannity de Fox News, l’animateur conservateur de podcast et ancien membre des services secrets Dan Bongino a lâché une bombe en parlant de conversations qu’il a eues avec des membres des services secrets travaillant en étroite collaboration avec Joe Biden.

Bongino a déclaré que ses sources au sein de l’agence lui disent que l’état mental de Joe Biden se détériore au point de devenir plus qu’un peu problématique.

« Quand le producteur m’a envoyé ceci, j’ai dû le lire deux fois… Je me suis demandé si c’était « l’abeille de Babylone » (NDLR : « The Babylon Bee »), « l’oignon » » (NDLR : « The Onion »), a déclaré M. Bongino, en faisant référence à deux des principaux sites d’information satirique sur Internet. « Je ne plaisante pas, je me suis dit, est-ce qu’il essaie d’être drôle à ce sujet ? »

L’ancien agent des services secrets et du NYPD (NDLR : New York Police Department) a poursuivi en rappelant qu’avant les élections de novembre, des sources de l’agence lui avaient dit que l’acuité mentale de Biden se détériorait rapidement.

« Ce n’est pas une blague ni une hyperbole – j’entends des personnes proches de la situation dire que le déclin cognitif de Biden s’aggrave rapidement et devient de plus en plus difficile à masquer. Les démocrates vont bientôt devoir prendre une décision », a tweeté M. Bongino.

Poursuivant son interview, M. Bongino a déclaré que cela ne lui donnait « aucune joie de dire ceci et je suis sincère » : [Biden] a vraiment de gros problèmes. Et écoutez-moi, tout le monde autour de lui, tout le monde le sait. Tout le monde le sait. C’est ça le scandale – qu’ils ne vous disent pas à quel point son état est mauvais. »

« Ce n’est pas un mystère. C’est le secret le plus mal gardé à la Maison Blanche », a déclaré M. Bongino, ajoutant que Biden n’en est qu’à son deuxième mois de mandat.

Les commentaires de Bongino viennent après que les démocrates de la Chambre des Représentants aient demandé de limiter l’accès exclusif de Biden aux codes nucléaires.

Dans une lettre écrite par le représentant démocrate de Californie Jimmy Panetta, le représentant a demandé que les codes nucléaires soient partagés avec les membres de l’administration de Biden.

« Doter une personne de cette autorité comporte des risques réels », selon la lettre. « D’anciens présidents ont menacé d’attaquer d’autres pays avec des armes nucléaires ou ont eu un comportement qui a amené d’autres responsables à s’inquiéter du jugement du président ».

« Alors que tout président consulterait vraisemblablement des conseillers avant d’ordonner une attaque nucléaire, il n’y a aucune obligation de le faire », poursuit la lettre. « Les militaires sont obligés d’exécuter l’ordre s’ils estiment qu’il est légal en vertu des lois de la guerre. Dans la posture actuelle des forces nucléaires américaines, cette attaque se produirait en quelques minutes ».