Lorsque le nom du président Trump a été inclus sur les chèques de relance COVID-19, c’était la première fois que le nom d’un président apparaissait sur les paiements de l’IRS.

AUTEUR

DOUGLAS JONES

CATEGORIES

POSTÉ LE

9 mars 2021

SOURCE

ABC 10

WASHINGTON – La signature du président Joe Biden n’apparaîtra pas sur la troisième série de chèques de relance COVID-19 qui devraient être envoyés à des millions d’Américains dans les prochaines semaines.

Lors de la première et de la deuxième série de contrôles, le président de l’époque, Donald Trump, aurait insisté pour que sa signature figure dans la section « mémo ».

La secrétaire de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a confirmé mardi que la signature ou le nom de M. Biden n’apparaîtrait pas sur les chèques papier qui seront émis, déclarant : « nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour accélérer les paiements et ne pas les retarder, c’est pourquoi le nom du président n’apparaîtra pas sur la ligne mémo ».

« Il ne s’agit pas de lui, mais du peuple américain qui est soulagé », a expliqué M. Psaki.

Elle a ajouté que les chèques de relance seront plutôt « signés par un fonctionnaire de carrière au bureau du service fiscal », et a déclaré que M. Biden ne pensait pas que le fait d’avoir son nom sur les chèques « était une priorité ou une étape nécessaire ».

La Chambre prévoit de voter mercredi matin sur le plan COVID-19 de 1,9 trillion de dollars que le Sénat a approuvé ce week-end. Une fois approuvé par la Chambre, le projet de loi, qui comprend pour beaucoup des chèques de relance de 1 400 $, sera soumis à la signature de M. Biden.

La Maison Blanche a également déclaré mardi qu’elle s’efforçait de faire en sorte que le plus grand nombre possible de personnes éligibles reçoivent la prochaine série de paiements de relance par dépôt direct, qui est plus rapide et plus efficace que les chèques papier.

Dans ce qui a été qualifié de mesure sans précédent, des rapports ont fait surface en avril 2020 selon lesquels les chèques de relance émis à l’époque porteraient le nom du président Trump, selon les rapports du Washington Post, du New York Times et de Bloomberg News.

C’était la première fois que le nom d’un président figurait sur un paiement de l’IRS. L’ajout a été fait après que Trump eut suggéré l’idée au secrétaire au Trésor de l’époque, Steven Mnuchin.

Le nom de Trump est apparu dans la section mémo sur le côté gauche des chèques comme « Président Donald J. Trump », parce que, comme l’a rapporté le New York Times, c’était parce que Trump n’était pas légalement autorisé à signer de tels chèques.