La banque centrale russe a déclaré mercredi qu’elle avait ordonné aux courtiers de bloquer les comptes de plus de 60 investisseurs privés qu’elle soupçonne de s’être coordonnés dans un canal Telegram pour tenter de faire monter le prix de l’action d’une entreprise de services publics d’électricité.

AUTEUR

REUTERS STAFF

CATEGORIES

POSTÉ LE

10 mars 2021

SOURCE

Reuters

MOSCOW (Reuters) – Dans un développement qui rappelle les fluctuations du cours de l’action du détaillant américain de jeux vidéo GameStop en janvier, le régulateur a déclaré avoir détecté vendredi une fixation des prix hors marché pour les actions de MRSK Yuga, une société du portefeuille de Rosseti.

La banque centrale a indiqué qu’elle avait envoyé des instructions à la Sberbank, à la VTB, à la Tinkoff, à l’Alfa Bank, à l’Otkritie Broker, à la BCS et à l’Aton pour suspendre les transactions et les opérations sur le marché organisé pour les clients individuels.

Tinkoff a déclaré avoir reçu l’instruction et restreindre l’accès de 39 clients. La Sberbank a déclaré qu’elle ne divulguait pas d’informations sur les opérations des clients. BCS et Aton ont refusé de commenter. Les autres courtiers n’ont pas répondu immédiatement.

C’était la première fois que la banque centrale annonçait publiquement qu’elle prenait des mesures préventives, telles que le blocage des comptes de courtage, pour mettre fin aux violations de la loi sur la manipulation du marché.

La banque centrale, qui poursuit son enquête, a identifié des prix hors marché sur les titres MRSK à 13h00 GMT vendredi, a déclaré Valery Lyakh, chef du département de la banque pour la lutte contre les pratiques malhonnêtes, lors d’un briefing mercredi.

« Cette tarification hors marché s’est poursuivie pendant environ une demi-heure », a-t-il ajouté, avant que la banque ne détecte des canaux Telegram qui diffusaient des informations sur des actions coordonnées et cherchaient à créer une volatilité artificielle sur le marché de ces actions.

« Plus de 60 comptes de particuliers ont été bloqués jusqu’à ce que la situation soit clarifiée », a déclaré Lyakh.

« Notre tâche n’est pas de nous battre avec les sites de médias sociaux, mais de maintenir les prix du marché ».

Lyakh n’a pas nommé le canal Telegram, mais a déclaré que les transactions avaient eu lieu sur la Bourse de Moscou.