Buzzfeed a annoncé mardi (heure locale) qu’il avait licencié 45 reporters, rédacteurs et producteurs du HuffPost, récemment acquis.

AUTEUR

AP

CATEGORIES

POSTÉ LE

10 mars 2021

SOURCE

Stuff

La rédactrice en chef du HuffPost, Hillary Frey, rédactrice en chef du site web, et la rédactrice en chef Louise Roug ont également démissionné à la suite de ces licenciements, a indiqué Buzzfeed.

Ces licenciements interviennent trois semaines seulement après l’acquisition par Buzzfeed du HuffPost, le média fondé en 2005 sous le nom de The Huffington Post, auprès de Verizon Media.

« Nous n’avons jamais eu l’occasion de prouver notre valeur », a déclaré le syndicat du HuffPost dans un communiqué.

Selon des extraits publiés par l’entreprise, le PDG de Buzzfeed, Jonah Peretti, a déclaré aux employés lors d’une réunion que « nous allons commencer à restructurer le HuffPost aujourd’hui pour accélérer son chemin vers la rentabilité. Malheureusement, cela inclut des réductions de personnel, et un certain nombre de collègues talentueux seront licenciés dans les prochains jours. »

M. Peretti a déclaré que « les pertes de l’année dernière ont dépassé 20 millions de dollars américains (16,8 millions d’euro), et seraient similaires cette année sans intervention. Bien que BuzzFeed soit une entreprise rentable, nous n’avons pas les ressources nécessaires pour supporter deux autres années de pertes. »

Le HuffPost Canada sera fermé dans le cadre de la restructuration.

Le syndicat a déclaré que les licenciements concernaient près de 30 % de ses membres.

« Nous sommes dévastés et furieux, en particulier après une année épuisante de couverture d’une pandémie et de travail à domicile », indique la déclaration du syndicat.

De nombreux employés licenciés se sont plaints de la perte de leur emploi sur les médias sociaux après plusieurs années de travail, et ont contesté la façon dont ils ont été informés, affirmant que le mot de passe pour accéder à la réunion à distance était une variante de « spring is here » (NDLR : « le printemps est là », référence au nettoyage de printemps), ce qui les a laissé deviner ce qui allait suivre.

La journaliste Rowaida Abdelaziz a parlé d’une « journée absolument cruelle et brutale au HuffPost. Je suis sans voix ».