Donald et Melania Trump ont snobé un nouveau spot publicitaire mettant en scène tous les autres anciens présidents et premières dames des États-Unis encore en vie et encourageant les gens à se faire vacciner.

AUTEUR

JIMMY MCCLOSKEY

CATEGORIES

POSTÉ LE

11 mars 2021

SOURCE

Metro

Le message d’intérêt public a été diffusé jeudi et comprend des séquences exclusives de Barack Obama, George W Bush, Bill Clinton et Jimmy Carter s’adressant aux téléspectateurs et les exhortant à prendre le vaccin quand ils le peuvent.

Mais les Trumps étaient notablement absents. L’épouse de Bush, Laura, est apparue à ses côtés pendant qu’il parlait, et le spot montrait également les anciennes premières dames Michelle Obama, Hillary Clinton et Rosalynn Carter recevant leur vaccin.

Un porte-parole du Conseil américain de la publicité a esquivé la question lorsqu’on lui a demandé si les Trumps avaient été invités à participer, et l’ancien premier couple s’est également refusé à tout commentaire.

Voici le clip publicitaire :

Un porte-parole a déclaré à Politico : « Nous venons d’apprendre la semaine dernière que le président Trump s’est fait vacciner et nous étions si heureux qu’il ait conseillé aux Américains d’aller se faire vacciner ».

Les Trump ont secrètement reçu leurs vaccins Covid peu avant de quitter la Maison Blanche en janvier, a-t-on appris la semaine dernière.

Donald et Melania ont tous deux contracté le Covid en octobre, l’ancien président ayant passé trois nuits à l’hôpital avec un cas de virus bien plus grave que celui qu’il avait initialement déclaré.

M. Obama et Mme Clinton – tous deux démocrates – ainsi que M. Bush, membre du parti républicain de M. Trump – se sont réunis pour une série d’initiatives au cours des derniers mois afin d’encourager l’unité dans le sillage du mandat divisé de M. Trump.

Ils ont publié une déclaration vidéo commune souhaitant bonne chance à Joe Biden le jour de son investiture, et ont assisté à la cérémonie elle-même, que les Trump ont snobée.

Jimmy Carter, 96 ans, et Rosalynn, 93 ans, n’ont pas assisté à la cérémonie pour des raisons pratiques.

L’ancien président Trump a gardé un profil bas depuis qu’il a quitté ses fonctions et qu’il a été banni de Twitter, mais il a publié mercredi une déclaration exhortant les Américains à se souvenir de ses contributions au développement des vaccins.

Les États-Unis sont en passe d’administrer 100 millions de doses de vaccin dans les jours à venir, alors que le nombre de décès dus au virus Covid se rapproche de 530 000 et que les infections enregistrées atteignent 29,15 millions.

Selon le président Biden, les 275 millions d’adultes vivant aux États-Unis devraient pouvoir recevoir le vaccin d’ici la fin du mois de mai.