Sa Fraudulence Joe Biden n’a pas encore tenu de conférence de presse officielle, et les faux médias ne s’en réjouissent pas. NDLR : cet article reflète l’opinion de l’auteur et contient des éléments de langage.

AUTEUR

JOHN NOLTE

CATEGORIES

POSTÉ LE

12 mars 2021

SOURCE

Breitbart

Oh, pauvres bébés.

« A mi-chemin de ses 100 premiers jours, le président Joe Biden n’a toujours pas tenu de conférence de presse formelle en solo, ce qui soulève des questions sur la responsabilité de la Maison Blanche qui subit une pression croissante pour expliquer pourquoi », écrit ABC News d’extrême-gauche.

Eh bien, je peux vous dire pourquoi…

Biden sait que quoi qu’il fasse ou ne fasse pas, les médias corrompus le protégeront. Alors pourquoi un vieil homme dodu et faible prendrait-il le risque d’une conférence de presse, où il devra rester debout pendant une heure sans son accompagnateur – le Révérend Docteur Jill Biden, Esq. et répondre tout seul à des questions faciles ? Et s’il se mettait à trembler et à faire pipi dans son pantalon ? Et s’il oubliait qui il est ? Et s’il sortait des flocons d’avoine de sa poche et commençait à les manger ?

Tout comme son prédécesseur raté, Barry Obama, Biden déteste la presse, n’a que du mépris pour la presse, mais sait que peu importe à quel point il abuse de la presse, celle-ci se jettera sur lui pour le protéger.

Biden pourrait brûler le siège de CNNLOL, et Jeff Zucker ordonnerait à ses larbins de faire un reportage sur la façon dont, à long terme, cela a réduit l’empreinte carbone de l’Amérique.

L’article d’ABC est également un peu idiot car, comme le rapporte l’article lui-même – mais pas avant le sixième paragraphe – « La semaine dernière, la Maison Blanche a promis que Biden tiendrait une conférence de presse avant la fin du mois […] ».

Alors quel est le problème ? Peut-être faut-il attendre le 1er avril pour commencer à pleurnicher ?

Selon ABC, une partie du problème est que Biden a déjà battu le record du temps le plus long qu’un nouveau président ait passé sans conférence de presse officielle.

Et alors ? C’est le genre de choses dont seuls les médias égocentriques et qui ne s’intéressent qu’à eux s’occupent. Les démocrates s’en fichent parce qu’ils ne veulent pas que le déclin cognitif évident de Biden soit montré. Les républicains s’en fichent parce que nous savons que les questions seront toutes des balles légères.

D’ailleurs, autant je méprise sa fraude, plus il rend les faux médias misérables, plus il traite les médias avec le mépris qu’ils méritent, moins je le méprise. J’espère simplement que Biden fera comme Obama et commencera à espionner littéralement les médias, car peu de choses sont plus amusantes que de voir un président démocrate donner aux médias une bonne dose de syndrome de la femme maltraitée.

Je te traite comme de la merde. Je t’espionne. Je te trompe. Je vous mens.

On t’aime, Joe. On t’aime tellement. Lance-nous une miette Joe, juste une petite miette.

WOW !

Je sais que tu *sniff* ne voulais pas dire ça, Joe.

Enfin, cet article d’ABC News ne fait que prouver l’inutilité d’une conférence de presse formelle, du moins pour ceux d’entre nous qui vivent dans le monde réel, avec ce passage remarquable :

Alors même que la nation est confrontée à des crises multiples – une pandémie mortelle et des retombées économiques dévastatrices – Biden est resté plus longtemps sans répondre aux questions des journalistes que n’importe lequel de ses 15 prédécesseurs au cours des 100 dernières années.

Remarquez que dans la liste des « crises multiples » d’ABC, il n’est pas fait mention de Biden inondant le pays d’immigrants illégaux, dont beaucoup sont infectés par le virus chinois ? Et que dire de l’explosion du prix de l’essence, qui brutalise la classe ouvrière ?

Les faux médias ne cherchent pas une conférence de presse formelle, ils cherchent l’occasion de lui lécher formellement le cul. De telles choses devraient rester dans la chambre, là où elles doivent être.