La Russie interdira l’accès à Twitter dans le pays dans 30 jours si la plateforme ne supprime pas les contenus illégaux, notamment la pédopornographie, les informations sur le suicide et les contenus liés à la drogue.

AUTEUR

ALLUM BOKHARI

CATEGORIES

POSTÉ LE

17 mars 2021

SOURCE

Breitbart

Vadim Subbotin, directeur adjoint de Roskomnadzor, l’équivalent russe de la FCC (NDLR : le régulateur des télécommunications), a déclaré que Twitter ne réagissait pas aux demandes du régulateur de supprimer les contenus illégaux « comme il se doit », et que le réseau social serait bloqué dans le pays dans un mois si son manquement persiste.

via le Daily Mail :

Twitter ne réagit pas à nos demandes comme il le devrait. Si la situation perdure, il sera bloqué dans un mois sans décision de justice », a déclaré Subbotin.

Cette décision intervient une semaine après que M. Subbotin a annoncé que la vitesse d’Internet de Twitter serait ralentie si l’entreprise ne retirait pas le contenu incriminé.

Dans le même temps, Twitter est également poursuivi en justice en Russie pour n’avoir pas supprimé des contenus encourageant les enfants à participer à des manifestations anti-Poutine.

Twitter a déclaré à l’époque qu’il s’inquiétait de l’impact sur la liberté d’expression, alors que les lois russes interdisent expressément la participation des enfants aux manifestations.

Le gouvernement russe et le chef de l’opposition emprisonné Alexei Navalny, largement considéré comme le dissident anti-Poutine le plus en vue du pays, ont tous deux exprimé leur inquiétude quant à l’ingérence de la Silicon Valley dans la politique.

Le gouvernement russe a déclaré que la décision des entreprises de médias sociaux de bannir le président Trump en janvier était une « explosion nucléaire dans le cyberespace » et un « coup contre les valeurs démocratiques proclamées par l’Occident », tandis que Navalny l’a qualifiée d' »acte de censure inacceptable ».