Un juge de Milwaukee qui est également président d’une fondation LGBTQ+ du Wisconsin a été arrêté et inculpé de sept chefs d’accusation pour possession de matériel pédopornographique mardi.

AUTEUR

RICHARD MOORHEAD

CATEGORIES

POSTÉ LE

18 mars 2021

SOURCE

Big League Politics

Brett Blomme, juge élu de la branche 5 de la Milwaukee County Circuit Court, est également président-directeur général de la Cream City Foundation.

Sur son site Web, la Cream City Foundation se vante ouvertement d’organiser des événements Drag Queen Story Hour à Milwaukee, parrainant cette pratique qui consiste à soumettre des jeunes impressionnables à des drag queens sexualisées et travesties.

La page personnelle du juge Blomme sur le site web de la Cream City Foundation a été supprimée quelques jours après son arrestation. Blomme semble avoir été libéré de prison, et son compte Linkedin a également été rapidement supprimé. La page attestait de son lien avec Cream City Foundation avant d’être supprimée.

Une page de présentation éditée sur le site web de la Cream City Foundation présente également Blomme, le décrivant comme un PDG et un ancien président de l’organisation.

M. Blomme avait écrit des articles sur des sujets tels que la « formation à la compétence culturelle trans » sur le site web de Cream City avant que le groupe ne supprime tout à la suite de son arrestation.

La plainte pénale détaillant les charges retenues contre Blomme indique qu’il a envoyé pas moins de 27 images et vidéos d’abus sexuels sur des enfants, en utilisant l’application de messagerie Kik. De manière inquiétante, la plainte indique que les actes abusifs décrits dans le matériel se sont produits dans une maison de Cottage Grove appartenant à Blomme et à son mari. Le couple est le parent adoptif de deux enfants.

Mercredi, la Cour suprême du Wisconsin a suspendu Blomme de ses fonctions dans l’attente des accusations. Une audience préliminaire est prévue le 27 mai, et le juge doit encore prononcer un plaidoyer.

Si Blomme est reconnu coupable des charges criminelles retenues contre lui, l’incident serait l’un des exemples les plus marquants d’un criminel pédophile s’assurant du pouvoir dans le système judiciaire. Il est encore plus troublant de constater qu’un présumé pédopornographe inculpé était le président d’un groupe présentant aux enfants les obscénités du Drag Queen Story Hour.