Le sénateur républicain Marco Rubio (Fla.) a indiqué lundi qu’il y a eu plusieurs cas où des engins non identifiés ont survolé directement des bases militaires américaines et que le gouvernement n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’ils étaient ou de qui les pilotait.

NDLR : Lisez jusqu’a la fin, il y a des info importantes sur les révélations a venir !

AUTEUR

PHIL SHIVER

CATEGORIES

POSTÉ LE

23 mars 2021

SOURCE

Blaze Media

Il y a des trucs qui survolent des installations militaires et personne ne sait ce que c’est et ce n’est pas à nous”, a déclaré Rubio, qui siège à la commission du renseignement du Sénat, à TMZ lors d’une interview improvisée à l’aéroport national Reagan d’Arlington, en Virginie.

“Donc pour moi, c’est logique [que] vous vouliez savoir ce que c’est”, a poursuivi le sénateur. “Je veux dire, c’est du bon sens, non ? Si des choses survolent vos installations les plus sensibles et qu’elles ne sont pas à nous et que personne ne sait à qui elles appartiennent, vous devriez trouver ce que c’est et nous le dire.”

Il a ensuite ajouté qu’il pourrait y avoir une “explication logique”, mais c’est juste qu’à ce stade, personne ne le sait.

“Peut-être que c’est un autre pays, et ce serait une mauvaise nouvelle aussi”, a-t-il dit.

Dans son rapport sur l’interview, TMZ a déclaré : “Notre intention était d’avoir une conversation légère, mais Rubio est devenu très sérieux au sujet du danger potentiel que représentent pour les États-Unis les avions non identifiés qui survolent nos installations militaires”.

L’inquiétude du sénateur correspond probablement à celle de la plupart des Américains après avoir découvert que le gouvernement est au courant de beaucoup plus de cas de phénomènes aériens inexpliqués qu’on ne le pensait. Ces informations devraient toutefois être communiquées au public d’ici la fin de l’été.

L’ancien président Donald Trump a promulgué en décembre une loi qui oblige les agences d’espionnage américaines et le Pentagone à divulguer ce qu’ils savent sur les ovnis aux commissions sénatoriales du renseignement et des forces armées dans un délai de 180 jours.

Vendredi dernier, l’ancien directeur du renseignement national John Ratcliffe a donné un avant-goût du rapport à venir en confirmant qu'”il y a beaucoup plus d’observations que ce qui a été rendu public”.

Il a noté que les responsables ont essayé de trouver une “solution plausible” pour les observations d’ovnis, mais a admis “qu’il y a des cas où nous n’avons pas de bonnes explications pour certaines des choses que nous avons vues.”

Les observations d’ovnis ont fait la une de l’actualité ces derniers temps, surtout depuis que le Pentagone a annoncé qu’il avait formé un groupe de travail pour enquêter sur les cas documentés de phénomènes aériens non identifiés. Cette annonce fait suite à la vérification par le ministère de la défense de l’authenticité de trois vidéos montrant des rencontres entre des pilotes militaires et des ovnis.