Le frère et la belle-sœur affirment que les « fausses attributions » de CNN les ont exposés « au mépris public, à la dérision et au dédain ».

AUTEUR

JOHN SOLOMON

CATEGORIES

POSTÉ LE

26 mars 2021

SOURCE

Just The News

Le frère et la belle-sœur de l’ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn ont intenté jeudi un procès à CNN devant un tribunal fédéral pour obtenir 75 millions de dollars, affirmant qu’ils avaient été diffamés par un reportage du mois dernier les accusant d’être membres du groupe conspirationniste QAnon.

Jack et Leslie Flynn, qui vivent à Rhode Island, ont allégué devant le tribunal fédéral de New York que le reportage de CNN du 4 février les a faussement présentés comme des membres de QAnon en diffusant sélectivement des séquences vidéo d’une sortie familiale le 4 juillet dernier, au cours de laquelle ils se sont joints à Michael Flynn pour réciter le serment à la Constitution que prêtent les membres du Congrès.

À la fin du serment, Michael Flynn a prononcé la phrase « Un pour tous, tous pour un » (NDLR : Where we go one, we go all), et toute la famille a répondu « God Bless America ». CNN a supprimé le serment et l’exclamation « God Bless America » et a affirmé que la phrase prononcée par le conseiller à la sécurité nationale du président Trump était un « slogan infâme de QAnon », selon la plainte.

En fait, la phrase de Michael Flynn a été tirée d’une inscription d’abord « gravée sur une cloche sur l’un des voiliers du président John F. Kennedy, reconnaissant l’unité de l’humanité », indique la poursuite.

« Le général Flynn avait l’intention d’encourager les gens à penser à être de bons citoyens, à aimer leur pays et à être de bons patriotes », poursuit la plainte. « La vidéo n’avait rien à voir avec QAnon ou le recrutement de ‘soldats numériques’ pour un règlement de compte apocalyptique ».

En conséquence, « CNN a faussement accusé les plaignants d’être des « adeptes » et des partisans du « dangereux », « violent », « raciste », « extrémiste », « insurrectionnel », « mouvement de terrorisme intérieur » – QAnon », a fait valoir le procès.

« Les plaignants ne sont pas des adeptes ou des partisans de groupes extrémistes ou terroristes, y compris QAnon », ajoute-t-elle. « CNN a faussement attribué aux plaignants des associations qui n’ont jamais existé, des actions que les plaignants n’ont jamais entreprises, y compris un serment d’allégeance à QAnon, et des opinions que les plaignants n’ont jamais eues. »

CNN n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire jeudi après-midi laissée à son bureau de presse à New York.

Steven S. Biss, l’avocat des Flynns, a accusé CNN d’être « une trompette du parti démocrate qui a renoncé à son rôle de reporter impartial des faits et s’est joint à des partisans politiques dans un plan ou un schéma global pour discréditer le caractère des Flynns. Pour cela, elle doit être tenue responsable par un jury ».

Leslie Flynn a déclaré dans un communiqué que sa famille avait l’intention de combattre une campagne de dénigrement contre la famille du général Flynn.

« Trop c’est trop avec CNN, et les mensonges sur notre famille », a-t-elle déclaré. « Nous ne pouvons pas rester assis plus longtemps et permettre à CNN de dénigrer notre bonne réputation. Il faut que cela cesse. »

Dans l’action en justice, les Flynn affirment que le reportage de CNN a causé à leur famille « du mépris, de la dérision et du dédain publics, et a diminué leur estime dans la communauté, causant une insulte, un embarras, une humiliation et un préjudice substantiel à la réputation des plaignants ».