Dominion Voting Systems a déposé vendredi une plainte en diffamation de 1,6 milliard de dollars contre Fox News, la première fois que Dominion cible un média pour sa couverture de l’élection de 2020.

AUTEUR

TIM PEARCE

CATEGORIES

POSTÉ LE

27 mars 2021

SOURCE

The Daily Wire

Dominion a déjà intenté des procès en diffamation contre l’avocat personnel de l’ancien président Donald Trump, Rudy Giuliani, l’avocat pro-Trump Sidney Powell et le PDG de MyPillow, Mike Lindell. Dans son procès contre Fox, Dominion soutient que la chaîne « a entrepris d’attirer à nouveau les téléspectateurs – y compris le président Trump lui-même – en accusant intentionnellement et faussement Dominion pour la défaite du président Trump en truquant l’élection », indique le procès selon Axios.

« Fox, l’une des entreprises médiatiques les plus puissantes des États-Unis, a donné vie à une histoire fabriquée sur la fraude électorale qui a fait d’une entreprise de machines à voter peu connue à l’époque, Dominion, le méchant « , indique la plainte. « Même après avoir été informée par écrit des faits, Fox s’en est tenue au récit préconçu, intrinsèquement improbable et manifestement faux, et a continué à diffuser les mensonges de sources visiblement peu fiables – qui ont été acceptées par les propres personnalités de Fox à l’antenne – parce que les mensonges étaient bons pour les affaires de Fox ».

« Ces mensonges ont transformé Dominion en un nom connu de tous », poursuit l’action en justice. « En raison de la campagne de diffamation orchestrée par Fox, les employés de Dominion, de ses ingénieurs en logiciels à son fondateur et directeur général, ont été harcelés à plusieurs reprises. Certains ont même reçu des menaces de mort. Et bien sûr, l’activité de Dominion a subi un préjudice économique énorme et irréparable ».

Fox News a nié les allégations de Dominion, déclarant au Daily Wire dans un communiqué : « FOX News Media est fière de sa couverture des élections de 2020, qui s’inscrit dans la plus haute tradition du journalisme américain, et se défendra vigoureusement contre cette poursuite sans fondement devant les tribunaux. »

En février, la société de vote Smartmatic a intenté un procès en diffamation de 2,7 milliards de dollars contre Fox News, alléguant de la même manière que la chaîne avait dénigré la société pour son profit. Fox News a également démenti ces allégations, déclarant : « Fox News Media s’engage à fournir le contexte complet de chaque histoire avec des reportages approfondis et des opinions claires. Nous sommes fiers de notre couverture des élections de 2020 et nous défendrons vigoureusement cette poursuite sans fondement devant les tribunaux. »

Fox News a déposé quatre motions pour rejeter les poursuites de Smartmatic contre elle et plusieurs de ses animateurs depuis que la poursuite a été déposée le 4 février. Dans une déclaration du 8 février, le média a reproché à Smartmatic de tenter de dicter sa couverture et a accusé la société de vote d’attaquer le premier amendement.

« Ce procès frappe au cœur du Premier Amendement. La théorie de Smartmatic est fondamentalement incompatible avec la réalité du réseau d’information moderne et les principes profondément enracinés de la loi sur la liberté d’expression », a déclaré la Fox dans un communiqué. « FOX News a demandé le rejet de l’action en justice de Smartmatic parce qu’elle est sans fondement. Si le Premier Amendement signifie quelque chose, cela signifie que Fox ne peut pas être tenu responsable pour avoir rapporté et commenté équitablement des allégations concurrentes dans une élection chaudement contestée et activement litigieuse. Nous sommes fiers de notre couverture des élections, qui s’inscrit dans la plus haute tradition du journalisme américain ».