Après deux semaines de levée de l’obligation de porter un masque et d’ouverture des commerces à pleine capacité, le Texas n’a pas connu de recrudescence de nouveaux cas de COVID-19.

AUTEUR

TYLER DURDEN

CATEGORIES

POSTÉ LE

27 mars 2021

SOURCE

ZeroHedge

Le républicain Gov. Greg Abbott a publié un décret (pdf) qui est entré en vigueur le 10 mars pour assouplir les restrictions relatives au COVID-19. Bien que l’obligation de port de masque imposée par le gouvernement à l’échelle de l’État ait été levée, les entreprises individuelles ont toujours la possibilité de « limiter la capacité » ou d’imposer des masques à leur gré.

Toutefois, à Austin et dans le comté de Travis, les résidents âgés de 10 ans ou plus doivent toujours porter un masque à l’extérieur de leur domicile, après qu’un juge de district a refusé d’accorder au procureur général Ken Paxton une ordonnance restrictive qui aurait mis fin à l’obligation de porter un masque imposée par les autorités du comté de Travis et de la ville d’Austin. Le procès doit se dérouler le 26 mars.

Le Texas avait connu une tendance à la baisse des cas de COVID-19 et des hospitalisations avant que M. Abbott n’annonce la fin des restrictions.

Le COVID-19 est la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois).

Le Département des services de santé de l’État du Texas (DSHS) a publié hier sur Twitter que le Texas a connu une diminution moyenne sur sept jours du nombre quotidien de nouveaux cas, d’hospitalisations et de décès.

Au moment où le décret a été publié, le 2 mars, les nouveaux cas de COVID-19 dans l’État s’élevaient à 7 240 cas, avec une moyenne de 7 259 cas sur sept jours. Ce nombre a chuté à 5 350 cas le 10 mars, date de l’entrée en vigueur du décret et de l’ouverture complète de l’économie.

Deux semaines plus tard, le 24 mars, le nombre de nouveaux cas quotidiens est de 3 827, avec une moyenne de 3 401 cas sur sept jours.

M. Abbott a inclus dans son ordonnance une disposition permettant aux juges de comté des 22 régions hospitalières de l’État de « recourir aux stratégies d’atténuation COVID-19 » si les hospitalisations dépassent 15 % de la « capacité des lits d’hôpitaux » pendant sept jours consécutifs.

« Les juges de comté ne peuvent pas imposer de peine de prison pour ne pas avoir suivi les ordres COVID-19 et aucune sanction ne peut être imposée pour ne pas avoir porté un masque facial. Si des restrictions sont imposées au niveau du comté, ces restrictions ne peuvent pas inclure la réduction de la capacité à moins de 50 % pour tout type d’entité », a-t-il ajouté.

L’annulation du mandat des masques par Abbott s’était attiré les critiques de personnalités de premier plan, dont le gouverneur de Californie Gavin Newsom et le Dr Anthony Fauci, un conseiller principal du président Joe Biden.

« Nous comprenons le besoin des gens de revenir à la normale, et nous allons dans cette direction. Mais lorsque vous commencez à faire des choses comme mettre complètement de côté toutes les mesures de santé publique comme si vous éteigniez un interrupteur, c’est assez risqué », a déclaré le Dr Fauci lors d’une apparition sur CNN au début du mois.

« Nous ne voulons pas voir une autre poussée, et c’est une invitation quand on fait ça ».

Le Mississippi a également annoncé qu’il levait les restrictions liées au COVID-19 le 2 mars.

« À partir de demain, nous levons tous les mandats relatifs aux masques des comtés et les entreprises pourront fonctionner à pleine capacité sans aucune règle imposée par l’État », a déclaré le gouverneur républicain Tate Reeves sur Twitter. « Nos hospitalisations et le nombre de cas ont chuté, et le vaccin est rapidement distribué. C’est le moment ! »

Dans le Mississippi, les nouveaux cas de COVID-19 sont également en baisse constante, mais pas autant qu’au Texas.

Le 2 mars, on comptait 301 cas pour une moyenne de 582 sur sept jours. Deux semaines plus tard, le Mississippi comptait 387 nouveaux cas et une moyenne de 289 cas sur sept jours.

Le nombre de décès dans cet État est nettement inférieur à celui du Texas, avec quatre décès le 24 mars et une moyenne de six décès sur sept jours.

Le Texas a enregistré 163 décès le même jour, pour une moyenne de 123 sur sept jours. Ce chiffre est en baisse par rapport à celui du 10 mars, qui était de 202 décès, pour une moyenne de 190 décès sur sept jours. La population du Texas est environ dix fois supérieure à celle du Mississippi.

Au moment de la publication, plus de six millions de résidents texans et 720 607 Mississippiens ont reçu au moins une dose du vaccin COVID-19.