AstraZeneca a renommé son vaccin Covid-19, une décision qui coïncide avec la lutte de la société pour rassurer le public sur la sécurité de son médicament, suite aux nombreux rapports d’effets indésirables potentiels.

AUTEUR

RT

CATEGORIES

POSTÉ LE

30 mars 2021

SOURCE

RT

Le groupe pharmaceutique anglo-suédois a rebaptisé son vaccin, qui portait auparavant le nom de « AstraZeneca Covid-19 Vaccine », en « Vaxzevria ». Dans un communiqué de presse, la société a déclaré que ce changement de nom n’impliquait aucune modification du médicament lui-même. Le personnel médical doit toutefois être informé du changement de nom, car l’étiquetage et l’emballage peuvent être différents.

L’Agence européenne des médicaments a approuvé le nouveau nom la semaine dernière, après qu’AstraZeneca ait demandé l’autorisation de procéder à ce changement auprès du régulateur européen. Covishield, qui est basé sur la même formule mais a été développé en collaboration avec le Serum Institute of India, conservera sa marque actuelle.

L’apparition de « Vaxzevria » intervient alors qu’AstraZeneca fait face à une incertitude croissante concernant son médicament, créé en tandem avec l’Université d’Oxford. Plus d’une douzaine de pays européens ont temporairement interrompu le déploiement du vaccin à la suite de rapports faisant état de caillots sanguins. Les autorités sanitaires de l’UE, ainsi que la société pharmaceutique, ont affirmé que le vaccin est sûr et n’est pas lié aux épisodes médicaux, dont certains ont entraîné la mort.

Lundi, le Canada a rejoint la liste croissante des pays qui ont suspendu ou imposé des restrictions à l’utilisation du médicament. Invoquant des problèmes de sécurité potentiels, le pays a déclaré que le vaccin ne serait pas administré aux personnes de moins de 55 ans.

La société a fait l’objet d’une nouvelle mauvaise presse après que les autorités de réglementation américaines se soient inquiétées du fait que les données d’essai utilisées pour évaluer l’efficacité du vaccin étaient potentiellement dépassées et trompeuses. AstraZeneca a déclaré qu’elle s’efforçait d’actualiser et de vérifier les résultats de l’essai. Le vaccin n’a pas encore été approuvé pour une utilisation d’urgence aux États-Unis.

Malgré les assurances données par les instances médicales et les gouvernements, les Européens semblent se méfier de plus en plus du médicament d’AstraZeneca. Un sondage publié par YouGov lundi dernier a révélé que seuls 23 % des Français et 32 % des Allemands considèrent que le vaccin est sûr.

Toutefois, il n’est pas certain que le changement de nom de « Vaxzevria » ait été motivé par la mauvaise publicité, car la demande d’enregistrement de la marque du médicament remonte à décembre.