Richard Terrell, 74 ans, a souffert d’une éruption cutanée sévère sur tout le corps après avoir reçu le vaccin COVID-19 de Johnson &Johnson.

AUTEUR

JACKIE SALO

CATEGORIES

POSTÉ LE

31 mars 2021

SOURCE

New York Post

Un homme de Virginie a souffert d’une réaction rare au vaccin COVID-19 qui a provoqué une éruption cutanée douloureuse sur tout le corps et un décollement de la peau, selon les médecins.

Richard Terrell, 74 ans, de Goochland, a commencé à souffrir de symptômes étranges quatre jours après avoir reçu la dose unique du vaccin Johnson & Johnson, a rapporté la station d’information WRIC.

“J’ai commencé à ressentir une petite gêne au niveau de mon aisselle, puis quelques jours plus tard, j’ai commencé à avoir une éruption cutanée qui me démangeait, et ensuite, j’ai commencé à gonfler et ma peau est devenue rouge”, a déclaré Richard Terrell au média.

Mais bientôt, l’éruption a couvert tout son corps, a dit Terrell.

“Tout s’est passé si vite. Ma peau s’est décollée”, a déclaré Terrell au journal.

“Ça piquait, ça brûlait et ça démangeait. Chaque fois que je pliais mes bras ou mes jambes, comme l’intérieur de mon genou, c’était très douloureux là où la peau était gonflée et frottait contre elle-même”, a-t-il poursuivi.

Il s’est rendu aux urgences de l’hôpital, où les médecins ont déterminé qu’il avait subi une réaction indésirable au vaccin, rapporte WRIC.

“Nous avons exclu toutes les infections virales, nous avons exclu le COVID-19 lui-même, nous nous sommes assurés que ses reins et son foie allaient bien, et finalement nous sommes arrivés à la conclusion que c’était le vaccin qu’il avait reçu qui en était la cause”, a déclaré le docteur Fnu Nutan au média.

Elle a ajouté que l’épisode médical aurait pu mettre sa vie en danger s’il n’avait pas été traité.

“La peau est le plus grand organe du corps, et lorsqu’elle s’enflamme comme la sienne, on peut perdre beaucoup de liquides et d’électrolytes”, a déclaré Nutan au journal.

Pourtant, Nutan a souligné que de telles réactions sont extrêmement rares.

“Si l’on considère le risque de réaction indésirable au vaccin, il est vraiment, vraiment faible”, a-t-elle déclaré. “Nous n’avons pas constaté de grande inquiétude. Je suis un grand partisan du vaccin”.