L’autorité du canal de Suez a interdit au gigantesque cargo Ever Given de quitter le canal jusqu’à ce que les enquêteurs aient terminé leur enquête sur la façon dont le navire a bloqué la route maritime internationale pendant près d’une semaine.

AUTEUR

DANIEL VILLARREAL

CATEGORIES

POSTÉ LE

2 avril 2021

SOURCE

Newsweek

L‘Autorité a déclaré qu’elle demanderait probablement environ 1 milliard de dollars pour les dommages physiques et financiers causés par le blocage de la route commerciale, a rapporté le journal égyptien Sada ElBalad, selon USA Today. Ce montant couvrira les coûts des droits de transit perdus, les sept jours de dragage et d’activité des remorqueurs pour déloger le navire et les dommages causés au canal.

Toutefois, le milliard de dollars n’inclut pas les pertes financières subies par plus de 400 bateaux déroutés en raison du blocage du canal. On estime que 9 milliards de dollars de commerce mondial ont été retardés chaque jour jusqu’à ce que le navire soit délogé.

Le lieutenant général Ossama Rabei, chef de l’autorité du canal de Suez, a déclaré que le capitaine du cargo n’avait pas encore fourni de documents ou la boîte noire du navire pour aider les enquêteurs à comprendre comment l’Ever Given s’est retrouvé bloqué latéralement dans le canal.

Des vents violents et une tempête de sable pourraient avoir joué un rôle en poussant l’Ever Given sur le côté, le coinçant entre les berges du canal. Mais les enquêteurs veulent savoir si une erreur humaine n’aurait pas également contribué à la mésaventure.

« Des accidents aussi graves peuvent ne pas être causés par un seul facteur, une partie pourrait être le vent, une autre partie pourrait être l’élément humain, et une autre partie pourrait être technique. Tous ces facteurs apparaîtront au cours de l’enquête », a déclaré M. Rabie lors d’une conférence de presse lundi, rapporte Reuters.

Le propriétaire du navire, Shoei Kisen Kaisha, a déclaré mardi qu’il coopérerait à l’enquête. Le gestionnaire du navire, Bernhard Schulte Ship management, a déclaré que son enquête initiale excluait toute défaillance mécanique ou du moteur comme cause de l’accident.

Jusqu’à ce que les autorités du canal aient terminé leur enquête, le Ever Given ne sera pas autorisé à poursuivre sa route vers sa destination initiale, Rotterdam, aux Pays-Bas.

L’Ever Given est un navire battant pavillon panaméen et appartenant à des Japonais, utilisé pour transporter des marchandises d’Asie en Europe. Le navire, exploité par la société Evergreen Marine de Taïwan, s’est échoué pour la première fois dans la voie navigable le 23 mars. En bloquant le canal de Suez, il a obstrué une importante route maritime reliant la mer Méditerranée à la mer Rouge.

Même si le navire a été délogé le 29 mars, il pourrait falloir plus de 10 jours pour résorber l’arriéré de navires qui attendaient de passer par le canal, a estimé la société de données Refinitiv.

Pendant que le canal était bloqué, des douzaines de navires ont emprunté une route alternative autour du Cap de Bonne Espérance, à la pointe sud de l’Afrique. Ce détour de 3 100 miles a ajouté deux semaines supplémentaires à la durée du voyage des navires et a coûté des centaines de milliers de dollars en carburant et autres dépenses.