Les deux adolescentes auraient obtenu un deal avec la justice.

AUTEUR

PAUL JOSEPH WATSON

CATEGORIES

POSTÉ LE

5 avril 2021

SOURCE

Summit News

Les deux adolescentes qui ont été inculpées de meurtre après le carjacking brutal d’un chauffeur pakistanais d’Uber Eats pourraient être de retour dans les rues d’ici quelques années après avoir obtenu un arrangement.

L’incident choquant qui s’est produit le mois dernier a été filmé par une caméra, mais n’a guère retenu l’attention des médias, dans un contexte où la « suprématie blanche » constitue la plus grande menace pour les Asiatiques.

Mohammad Anwar a résisté aux tentatives de vol de son véhicule par deux Afro-Américaines qui ont utilisé un taser pour tenter de le maîtriser.

Le clip montre les filles s’enfuyant avec la voiture tandis qu’Anwar s’accroche à la portière. On entend ensuite un grand fracas lorsque la voiture s’écrase, projetant violemment Anwar hors du véhicule tandis que les deux filles s’en sortent relativement indemnes.

Malgré la nature horrible de l’incident, les deux adolescentes pourraient éviter une lourde peine.

« Les jeunes filles de 13 et 15 ans inculpées dans l’attaque à main armée d’un mari et d’un père de famille de Virginie la semaine dernière à D.C. auraient obtenu un arrangement à l’amiable », rapporte Fox 23.

Étant mineures, les coupables seront traitées comme si elles avaient une chance de se réinsérer et ne pourront pas être détenues au-delà de l’âge de 21 ans.

Cet arrangement signifie probablement que les filles seront placées dans un centre de détention pour jeunes, en détention à domicile ou en probation.

« La probation est peu probable pour Derek Chauvin, qui peut ou non avoir contribué à la mort d’un criminel de carrière qui avait exigé de lui qu’il utilise une méthode de contrainte approuvée par le département en résistant à son arrestation », écrit Dave Blount.

« Selon l’idéologie de nos gouvernants, les tueurs d’Anwar sont des opprimés, et Chauvin est un oppresseur. »