Le cirque continue en Arizona. Aujourd’hui, des cabinets d’avocats menacent d’engager des poursuites contre les auditeurs sélectionnés par le Sénat de l’Arizona pour vérifier les résultats douteux des élections de 2020 dans le comté de Maricopa (Phoenix).

AUTEUR

JOE HOFT

CATEGORIES

POSTÉ LE

7 avril 2021

SOURCE

The Gateway Pundit

Il doit vraiment y avoir de mauvaises choses qui traînent dans les résultats de l’élection de 2020 dans le comté de Maricopa, car les démocrates et le conseil des superviseurs du comté font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher un audit adéquat des résultats dans le comté.

News12 à Phoenix a rapporté ce matin :

Le projet des républicains du Sénat de l’Arizona de recompter le vote présidentiel de 2020 dans le comté de Maricopa fait face à un nouveau défi juridique.

Dans une lettre envoyée mardi aux auditeurs engagés par le Sénat, les avocats de l’association de défense des droits de vote Protect Democracy et de trois cabinets de Phoenix ont averti que le projet des auditeurs de frapper aux portes pour rechercher des électeurs violait probablement les lois de l’État et les lois fédérales.

Les avocats affirment que des poursuites judiciaires pourraient être engagées si l’audit se déroule comme prévu.

« Ces tactiques – quelle que soit leur intention – constituent une intimidation illégale des électeurs et pourraient exposer vos entreprises à des sanctions civiles et pénales », peut-on lire dans la lettre adressée aux quatre cabinets travaillant sur l’audit.

Bien sûr, les résultats dans le comté sont discutables. Joe Biden est le premier démocrate à remporter le comté en 72 ans. Cela n’a aucun sens puisque Biden et Harris n’ont même pas pu remplir quelques cercles lors d’un événement commun avant l’élection de novembre. Le président Trump, en revanche, a organisé des rassemblements massifs dans l’État avant l’élection.

Les démocrates font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher l’audit du comté depuis des mois. Ils ont poursuivi le Sénat en justice. Ils ont traîné le Sénat devant les tribunaux. Ils ont forcé le Sénat à mettre à jour la loi pour répondre aux accusations insensées du comté. Ils ont choisi leurs propres auditeurs pour auditer le comté, prétendant qu’ils étaient certifiés alors qu’ils ne l’étaient pas.

Ces auditeurs ont fait un travail superficiel, voire horrible.

Puis, lorsque le Sénat a décidé de faire appel à ses propres auditeurs, le conseil des superviseurs du comté a unilatéralement chargé les bulletins de vote dans un camion et les a transportés à travers la ville. C’était probablement totalement illégal.

Une chose est claire : le parti démocrate, le conseil des superviseurs du comté de Maricopa, et maintenant certains cabinets d’avocats font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher un comptage précis des bulletins légitimes dans le comté.