Nombreux sont ceux qui pensent depuis longtemps que CNN, qui se présente comme « le nom le plus fiable en matière d’information », a agi comme une aile de propagande du parti démocrate.

AUTEUR

CARMINE SABIA

CATEGORIES

POSTÉ LE

13 avril 2021

SOURCE

Conservative Brief

Une nouvelle vidéo du groupe d’investigation Project Veritas montre un directeur de CNN affirmant que la chaîne fait de la propagande et qu’elle était déterminée à chasser Donald Trump de la Maison Blanche.

« Regardez ce que nous avons fait, nous [CNN] avons fait partir Trump. Je vais le dire à 100%, et je crois à 100% que si ce n’était pas CNN, je ne sais pas si Trump aurait été éliminé… Je suis venu à CNN parce que je voulais faire partie de cela », a déclaré Charlie Chester, directeur technique de CNN, dans la vidéo.

Et il a expliqué comment ils ont fait en mettant en avant la santé des deux hommes, Trump et Joe Biden.

« [La] main de Trump tremblait ou autre chose, je pense. Nous avons fait venir tellement de gens du milieu médical pour raconter une histoire qui n’était que spéculation – qu’il avait des dommages neurologiques, et qu’il perdait la boule. Il est inapte à – vous savez, peu importe. Nous avons créé une histoire dont nous ne savions rien. C’est ce que – je pense que c’est de la propagande », a déclaré Chester.

« Nous montrions toujours des images de lui [Biden] en train de faire du jogging et qu’il est en bonne santé, vous savez, et lui avec des lunettes d’aviateur. Comme si vous le dépeigniez comme un jeune gériatre », a-t-il ajouté.

C’est effrayant. Un directeur technique qui admet que son réseau a fait de la propagande pour aider un homme à être élu.

Mais y a-t-il des exemples d’articles sur la santé de Trump que l’on puisse citer ?

Le 3 octobre, un article, écrit en partie par Jim Acosta, a été publié avec un titre qui disait : « Les médecins de Trump brossent un tableau rose – mais vague – de sa santé pendant le traitement Covid-19. »

Le 6 octobre 2020, CNN a publié un article de Brian Stelter avec le titre « C’est maintenant aux journalistes d’obtenir la vérité sur la santé de Trump » après que Trump ait été hospitalisé avec un coronavirus.

Dans l’émission « Reliable Sources » de dimanche, j’ai dit que nous couvrions une possible dissimulation de l’état de santé du président. J’ai insisté sur le mot « possible » quand j’ai dit que la dissimulation était menée par le président, depuis sa chambre d’hôpital, parce qu’il est si sensible à l’idée d’être perçu comme faible.

Je dois modifier cette déclaration. Enlevez le « possible ». Il y a une dissimulation évidente en cours, et les journalistes s’y attaquent, en essayant d’obtenir la vérité.

Le 9 octobre 2020, un autre article titrait : « Trump est de plus en plus désespéré, suscitant de nouvelles craintes pour sa santé. »

La conduite erratique du président n’a fait qu’accentuer un vide de leadership alarmant dans une Maison Blanche vidée par la maladie, alors que la pandémie prend une tournure inquiétante au milieu de nouveaux signes de ralentissement d’un rebond économique fragile.

Le médecin officiel de M. Trump, le Dr Sean Conley, commandant de la marine, a déclaré que le président serait en mesure de reprendre ses engagements publics samedi, une fois son traitement terminé. Mais des questions demeurent quant au moment où M. Trump est tombé malade, aux personnes qu’il a pu infecter et à la possibilité qu’il soit encore contagieux. Lors d’une interview avec Sean Hannity sur Fox News jeudi soir, le président a refusé de dire si le test était négatif, même s’il a déclaré qu’il pourrait essayer d’organiser un rassemblement en Floride dès samedi soir. Pendant qu’il parlait avec Hannity, Trump a dû interrompre ses phrases, se racler la gorge de manière audible et tousser au moins deux fois.

Et encore, le 9 octobre 2020, une autre histoire sur le site web de CNN avait un titre qui disait « Donald Trump ne répondra pas à cette question très simple sur sa santé ».

La Maison Blanche n’a toujours pas répondu aux questions répétées sur la date du dernier test négatif de Trump avant son test positif de jeudi dernier. « Je ne sais pas quand il a été testé négatif pour la dernière fois », a déclaré Brian Morgenstern, porte-parole de la Maison Blanche, mercredi, le jour où Trump est retourné dans le bureau ovale. « Nous ne demandons pas de revenir en arrière dans un tas de dossiers et de regarder en arrière ».

CNN a martelé l’histoire du coronavirus de Trump pendant toute la semaine en parlant comme s’il y avait une couverture et en poussant ce récit. Ça ressemble beaucoup à la propagande dont parlait Chester.