La vice-présidente Kamala Harris a révélé mercredi qu’elle se rendrait au Guatemala et au Mexique pour s’attaquer aux « causes profondes » de la migration massive vers les États-Unis.

AUTEUR

CHARLIE SPIERING

CATEGORIES

POSTÉ LE

14 avril 2021

SOURCE

Breitbart

Elle a ajouté qu’elle n’avait pas l’intention de se rendre à la frontière sud de l’Amérique ou dans l’un des centres de détention surpeuplés qui retiennent les enfants migrants.

Harris a précisé que le secrétaire d’État à la sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, était responsable de la frontière et qu’elle était chargée de s’occuper des conditions économiques de pays comme le Guatemala, le Salvador et le Honduras.

« Le président a demandé au secrétaire Mayorkas de s’occuper de ce qui se passe à la frontière. Le président a demandé au secrétaire Mayorkas de s’occuper de ce qui se passe à la frontière… On m’a demandé de m’occuper de la question des causes profondes dans le Triangle du Nord », a-t-elle déclaré.

Harris a organisé son premier événement sur la crise des migrants mercredi matin, trois semaines après avoir été nommée par le président Joe Biden pour diriger la réponse de l’administration. Elle a rencontré un groupe de militants et de conseillers sur la question à la Maison Blanche et a parlé aux journalistes de ses objectifs.

Harris a déclaré qu’elle voulait offrir « de l’espoir » aux pays où les migrants partent pour les États-Unis.

Elle a reconnu que le travail de l’administration dans la région ne résoudrait pas les problèmes du jour au lendemain, mais a promis d’aider les pays à se développer économiquement.

Harris a rencontré des experts et des militants après que les républicains de la Chambre des représentants se soient moqués d’elle lors d’une conférence de presse pour ne pas avoir visité la frontière sud.