Avril Haines, directrice du renseignement national, a déclaré jeudi aux législateurs que la communauté du renseignement a vu des « indications » que la Chine tente d’influencer l’évaluation de l’Organisation mondiale de la santé sur les origines du coronavirus.

NDLR : depuis quand sommes-nous au courant ? Elle vient de se reveiller ou quoi ?

AUTEUR

CHUCK ROSS

CATEGORIES

POSTÉ LE

15 avril 2021

SOURCE

Daily Caller

« Nous avons certainement vu des indications selon lesquelles la Chine tente d’influencer les efforts de l’Organisation mondiale de la santé dans ce domaine », a déclaré Haines au représentant Brian Fitzpatrick lors d’une audition de la commission du renseignement de la Chambre des représentants.

Fitzpatrick, un républicain, avait demandé à Haines si la communauté du renseignement avait constaté un lien « secret » entre l’OMS et la Chine.

Les remarques de Haines sont susceptibles de raviver le scepticisme à l’égard des relations entre l’OMS et le gouvernement chinois. L’OMS a été accusée d’apaiser Pékin et de minimiser une série de faux pas au début de la pandémie.

Le 14 janvier 2020, l’OMS a tweeté une affirmation, depuis démentie, du gouvernement chinois selon laquelle le virus ne se transmet pas de personne à personne.

Mme Haines n’a pas donné de détails sur les renseignements dont elle a eu connaissance concernant les relations entre l’OMS et la Chine. Elle a également déclaré que le gouvernement américain ne partage pas l’évaluation de l’OMS concernant la théorie selon laquelle le virus a été transmis à l’homme à la suite d’un accident dans un laboratoire de Wuhan.

L’OMS a publié le mois dernier un rapport indiquant que la théorie de la fuite en laboratoire était « extrêmement improbable ».

Mme Haines, ainsi que le directeur de la CIA, William Burns, ont déclaré que les services de renseignement américains étudient deux théories pour expliquer l’origine du virus : celle de la fuite d’un laboratoire et celle du passage à l’homme par une espèce animale.

« Nous ne faisons pas l’évaluation que le rapport de l’OMS selon laquelle c’est … extrêmement improbable, ce n’est pas notre évaluation », a-t-elle déclaré.

Le rapport de l’OMS expose les conclusions d’une équipe de scientifiques qui s’est rendue en Chine en janvier et février pour enquêter sur les origines du virus.

L’un des scientifiques de la mission, Peter Daszak, a déclaré à l’émission « 60 Minutes », dans une interview diffusée le mois dernier, que des représentants du ministère chinois des Affaires étrangères étaient présents lors de toutes les réunions de l’équipe de l’OMS avec les scientifiques chinois.

L’Organisation mondiale de la santé n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.