Le président Joe Biden étudie actuellement l’idée d’annuler la dette fédérale liée aux prêts étudiants, en attendant des mémos sur ce qu’il peut faire légalement.

NDLR : Encore un decret potentiel ?! Qui est le dictateur ?

AUTEUR

CHARLIE SPIERING

CATEGORIES

POSTÉ LE

19 avril 2021

SOURCE

Breitbart

La Maison Blanche de Biden a chargé le secrétaire à l’éducation Miguel Cardona d’étudier la question, retardant ainsi toute action immédiate sur la question, alors que les militants font de plus en plus pression pour qu’il annule la dette.

Le chef de cabinet de la Maison Blanche, Ron Klain, a déclaré que Biden n’a pas pris de décision sur la question, car il attend les mémos politiques.

« Avec un peu de chance, nous les verrons dans les prochaines semaines, et il examinera alors l’autorité légale, les questions politiques qui s’y rapportent et prendra une décision », a déclaré Klain dans une interview accordée à Politico le 1er avril.

En février, Biden s’est opposé à l’idée d’annuler 50 000 dollars de dettes lors d’une réunion publique sur CNN.

« Je ne ferai pas en sorte que cela se produise », avait-il répondu à une personne qui posait des questions lors de cet événement.

Mais Biden a exprimé son soutien à l’idée d’une remise de la dette étudiante de 10 000 dollars.

« Je suis prêt à effacer une dette de 10 000 dollars, mais pas 50 », a-t-il déclaré. « Parce que je ne pense pas avoir l’autorité de le faire en signant avec le stylo ».

Biden a également parlé de l’annulation de la dette des étudiants pour les professeurs d’école ou les activités bénévoles.

Mais les militants en faveur de l’annulation de 50 000 dollars de dette étudiante par personne, comme la sénatrice Elizabeth Warren (D-MA), continuent de pousser Biden à agir.

La semaine dernière, Warren a présenté des données détaillées montrant que plus de 36 millions de personnes seraient entièrement libérées de leurs dettes d’études si Biden annulait 50 000 dollars de dettes pour chaque étudiant.

Biden et l’ancien président Donald Trump ont tous deux mis en pause la dette étudiante accumulant des intérêts supplémentaires pendant la pandémie, mais n’ont pas annulé la dette entièrement. Mais Warren souhaite que Biden prenne des mesures plus radicales.

« L’Amérique est confrontée à une bombe à retardement liée aux prêts étudiants qui, lorsqu’elle explosera, pourrait précipiter des millions de familles dans le précipice financier », a déclaré Warren lors d’une audition au Sénat sur la dette des prêts étudiants la semaine dernière.

Elle a déclaré que l’emprunteur moyen d’un prêt étudiant devait payer 400 dollars par mois au gouvernement et a exprimé sa sympathie pour les jeunes Américains qui luttent pour rembourser leur dette.

« Ils sont écrasés par la dette, ils sont traqués par les servicers et les collecteurs de dettes », a-t-elle déclaré. « C’est un frein massif pour notre économie, et nous avons besoin d’une nouvelle approche ».

Au cours de l’audience, le sénateur John Kennedy (R-LA) a exprimé ses préoccupations concernant l’équité.

Pourquoi pas la dette des prêts automobiles ? » a-t-il demandé. « Pourquoi pas la dette hypothécaire si nous allons effacer la dette ? Comment pouvons-nous être justes envers tous les Américains ? »

Kennedy a également mis au défi les militants de citer l’équité raciale comme raison d’annuler la dette des étudiants.

« Dans quelle mesure est-il équitable de demander aux contribuables qui ne sont pas allés à l’université de payer pour ceux qui y sont allés ? » a-t-il demandé.