La Banque d’Angleterre et le Trésor britannique ont annoncé aujourd’hui la création conjointe d’un groupe de travail sur la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC), chargé de coordonner l’étude d’une éventuelle CBDC britannique. Une CBDC serait une nouvelle forme de monnaie numérique émise par la Banque d’Angleterre et destinée à être utilisée par les ménages et les entreprises. Elle existerait parallèlement aux espèces et aux dépôts bancaires, sans les remplacer.

NDLR : Une fois de plus, une autre « théorie du complot » dont nous et d’autres avons parlé depuis le début. C’est le contrôle total de votre argent par l’État qui s’annonce. Soyez avertis !

AUTEUR

UNN STAFF WRITER

CATEGORIES

POSTÉ LE

19 avril 2021

SOURCE

Unity News Network

Le gouvernement et la Banque d’Angleterre n’ont pas encore pris de décision quant à l’introduction d’une CBDC au Royaume-Uni, et s’engageront largement avec les parties prenantes sur les avantages, les risques et les aspects pratiques d’une telle initiative.

La Taskforce vise à garantir l’adoption d’une approche stratégique entre les autorités britanniques dans leur exploration de la CBDC, conformément à leurs objectifs statutaires, et à promouvoir une coordination étroite entre elles. La Taskforce va :

  • Coordonner l’exploration des objectifs, des cas d’utilisation, des opportunités et des risques d’une éventuelle CBDC britannique.
  • Guider l’évaluation des caractéristiques de conception qu’une CBDC doit présenter pour atteindre nos objectifs.
  • Soutenir une évaluation rigoureuse, cohérente et complète de l’ensemble des arguments en faveur d’une CBDC britannique.
  • Suivre l’évolution des CBDC internationales pour s’assurer que le Royaume-Uni reste à la pointe de l’innovation mondiale.

Le groupe de travail sera coprésidé par le gouverneur adjoint pour la stabilité financière de la Banque d’Angleterre, Jon Cunliffe, et la directrice générale des services financiers du Trésor britannique, Katharine Braddick. Le cas échéant, d’autres autorités britanniques seront impliquées dans la Taskforce.

La Banque d’Angleterre a également annoncé aujourd’hui la création des organismes suivants :

  • Un forum d’engagement CBDC pour impliquer les parties prenantes de haut niveau et recueillir des contributions stratégiques sur tous les aspects non technologiques de la CBDC. Ce forum jouera un rôle important en aidant la Banque et HM Treasury à comprendre les défis pratiques que représentent la conception, la mise en œuvre et l’exploitation d’une CBDC. Il examinera des questions telles que – sans s’y limiter – les « cas d’utilisation » de la CBDC, les besoins fonctionnels des utilisateurs de la CBDC, les rôles des secteurs public et privé dans un système CBDC, les considérations relatives à l’inclusion financière et numérique, ainsi que les implications en matière de données et de confidentialité. Les membres seront issus d’institutions financières, de groupes de la société civile, de commerçants, d’utilisateurs professionnels et de consommateurs.
  • Un forum sur la technologie CBDC afin d’impliquer les parties prenantes et de recueillir des informations sur tous les aspects technologiques de la CBDC à partir d’un échantillon représentatif d’expertise et de perspectives. Ce forum jouera un rôle important en aidant la Banque à comprendre les défis technologiques liés à la conception, à la mise en œuvre et à l’exploitation d’une CBDC. Les membres seront invités par la Banque et issus d’un éventail d’institutions financières, d’universités, de fintechs, de fournisseurs d’infrastructures et d’entreprises technologiques.

La Banque d’Angleterre a également annoncé qu’elle allait créer une unité CBDC. Cette nouvelle division de la Banque d’Angleterre dirigera son exploration interne autour de la CBDC. Elle dirigera également l’engagement externe de la Banque en matière de CBDC, notamment avec d’autres autorités britanniques et internationales. Le sous-gouverneur chargé de la stabilité financière, Jon Cunliffe, supervisera les travaux de l’unité CBDC.