Le conseiller général de la National Security Agency, Michael Ellis, nommé à ce poste par l’ancien président Trump à la dernière minute, a démissionné de son poste vendredi après avoir été placé en congé administratif le lendemain du départ de Trump, selon le Washington Post.

AUTEUR

JIM THOMAS

CATEGORIES

POSTÉ LE

19 avril 2021

SOURCE

Newsmax

« Je suis en congé administratif depuis près de trois mois sans aucune explication ni mise à jour, et il n’y a aucun signe que la NSA va tenter de résoudre ce problème. Je démissionne donc de mon poste, avec effet immédiat », a écrit Ellis au directeur général de la NSA, Paul Nakasone, dans une lettre publiée samedi par le Washington Post.

Selon le Washington Post, M. Ellis a été mis au placard en janvier parce qu’il faisait l’objet d’une enquête de sécurité concernant son traitement d’informations classifiées et qu’il faisait l’objet d’une enquête de l’Office of Inspector General (OIG) du ministère de la défense sur les circonstances entourant sa sélection en tant que conseiller général.

L’installation de dernière minute d’Ellis, un ancien agent républicain, a fait l’objet d’un examen approfondi, car le rôle de conseiller général de la plus grande agence de renseignement du pays est un poste de la fonction publique, et non un rôle politique.

Les administrations entrantes ont généralement plus de facilité à révoquer les personnes nommées pour des raisons politiques que les fonctionnaires.

Vendredi, Nakasone a déclaré au Congrès que l’enquête de l’inspecteur général sur les circonstances de l’embauche d’Ellis restait ouverte, rapporte le Hill.

Cependant, Nakasone était « conscient en décembre 2020 que l’inspecteur général du ministère de la Défense avait terminé un examen préliminaire du processus qui a conduit à ma sélection et n’a trouvé aucune influence politique inappropriée », a déclaré la lettre d’Ellis, selon le Hill.