Le président Biden a salué mardi la condamnation de l’ancien policier de Minneapolis Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd, mais il a également accusé les États-Unis d’un « racisme systémique » profondément ancré, estimant que le verdict « coupable » était « trop rare ».

AUTEUR

STEVEN NELSON

CATEGORIES

POSTÉ LE

20 avril 2021

SOURCE

New York Post

« C’était un meurtre en pleine lumière, qui a arraché les œillères pour que le monde entier puisse voir le racisme systémique auquel le vice-président vient de faire référence. Ce racisme systémique est une tache sur l’âme de notre nation », a déclaré Biden dans un discours diffusé le soir depuis la Maison Blanche.

« Le genou sur le cou de la justice pour les Noirs américains, la peur profonde et le traumatisme. La douleur l’épuisement, et les Noirs et les Bruns américains vivent chaque jour.

NDLR : les phrases de Biden ne veulent rien dire meme en Anglais, on essaie de traduire tel quel.

Biden a également appelé le Congrès à adopter un projet de loi démocrate sur la réforme de la police portant le nom de Floyd, qui est mort en mai 2020 après que Chauvin se soit agenouillé sur son cou pendant 9 minutes.

Le projet de loi interdit les étranglements et supprime l' »immunité qualifiée » pour les forces de l’ordre, entre autres réformes.

« Rien ne pourra jamais ramener leur frère ou leur père. Mais cela peut être un pas de géant dans la marche vers la justice en Amérique. Soyons également clairs, un tel verdict est aussi beaucoup trop rare pour tant de personnes. Il semble qu’il ait fallu une convergence unique et extraordinaire de facteurs. »

L’élan bipartisan sur les réformes du maintien de l’ordre s’est arrêté l’année dernière lorsque les démocrates ont refusé de faire un compromis avec les républicains qui proposaient un projet de loi moins ambitieux du sénateur Tim Scott (R-SC). Les projets de loi du Sénat requièrent généralement 60 voix pour être adoptés, ce qui oblige le bipartisme.

« L’Amérique a une longue histoire de racisme systémique. Les Noirs américains, et les hommes noirs en particulier, ont été traités tout au long de notre histoire comme des êtres inférieurs à l’homme », a déclaré la vice-présidente Kamala Harris dans son allocution introductive à Biden.

« Les hommes noirs sont des pères, des frères, des fils, des oncles, des grands-pères, des amis et des voisins. Leurs vies doivent être valorisées dans notre système éducatif, dans notre système de soins de santé, dans notre système de logement, dans notre système économique, dans notre système de justice pénale, dans notre nation. Point final. »

Harris a déclaré : « Voici la vérité sur l’injustice raciale : Ce n’est pas seulement un problème pour l’Amérique noire ou pour les gens de couleur. C’est un problème pour chaque Américain. Elle nous empêche de tenir la promesse de liberté et de justice pour tous. Et elle empêche notre nation de réaliser son plein potentiel. »

Biden a déclaré plus tôt dans la journée de mardi qu’il « priait » pour une condamnation pendant que le jury délibérait.

Le verdict a suscité des éloges bipartites à Washington et un soulagement dans tout le pays en raison de la réduction présumée du risque de troubles civils violents si Chauvin était acquitté. L’année dernière, les émeutes qui ont suivi la mort de Floyd ont causé jusqu’à 2 milliards de dollars de dommages, selon les estimations des assurances.

Biden et Harris se sont entretenus par téléphone avec la famille de Floyd peu après le verdict. L’avocat Ben Crump a tweeté une vidéo avec l’audio de la conversation.

« Rien ne va arranger les choses, mais au moins maintenant il y a une certaine justice », a déclaré Biden à un groupe de membres de la famille de Floyd et de sympathisants.

« Je suis ici avec Cedric [Richmond]. Nous avons parlé, nous avons regardé chaque seconde de ça, et le vice-président, nous tous. Et je suis juste, nous sommes tous tellement soulagés. Pas seulement un coupable, mais les trois – coupables pour les trois chefs d’accusation. Et c’est vraiment important. »

Biden a ajouté : « Cela peut être une première tentative pour traiter le véritable racisme systémique. » En tant que sénateur, Biden a rédigé des lois sévères sur les drogues qui, selon les critiques, ont alimenté le racisme systémique.

Harris a déclaré à la famille lors de l’appel depuis le Bureau ovale : « C’est un jour de justice en Amérique et votre famille a été de véritables leaders à ce moment où nous avions besoin de vous. »

Harris a ajouté : « Au nom et à la mémoire de George, nous allons nous assurer que son héritage est intact, et l’histoire se penchera sur ce moment et saura que c’était un moment d’inflexion. »

Biden a déclaré, en réponse apparente à un orateur masculin qui demandait instamment l’adoption du projet de loi démocrate sur la réforme de la police : « Vous feriez mieux de tous vous préparer, parce que lorsque nous le ferons, nous vous mettrons sur Air Force One pour vous amener ici… je vous le garantis. »

Biden s’est également entretenu avec le gouverneur Tim Walz (D-Minn.) après le verdict du jury, a indiqué la Maison-Blanche.

La déclaration de Biden selon laquelle il priait pour une condamnation a suscité la condamnation de certains républicains et l’attention des journalistes, qui ont demandé au porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, de s’interroger sur la sagesse de ses propos après que le juge en charge de l’affaire a demandé aux hommes politiques de ne plus faire de commentaires sur le résultat de l’affaire.