BETHEL PARK, Pa. – Certains effets secondaires négatifs des vaccins COVID-19 de Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson ont été signalés dans le monde entier, mais une femme de Bethel Park a déclaré à Channel 11 qu’elle avait été touchée par quelque chose qui n’avait pas encore été observé : la paralysie.

AUTEUR

JULLIAN HARTMANN

CATEGORIES

POSTÉ LE

20 avril 2021

SOURCE

WPXI TV

La femme de 33 ans, qui a demandé à rester anonyme, a déclaré qu’elle se sentait bien dans les heures qui ont suivi l’administration de la première dose du vaccin Pfizer la semaine dernière. Cependant, elle a déclaré que 12 heures plus tard, elle s’est réveillée au milieu de la nuit sans aucune sensation dans les bras ou les jambes.

« C’était la chose la plus effrayante du monde de s’endormir complètement bien (et de marcher), de se réveiller à 1h30 du matin et de ne plus pouvoir bouger du tout », a déclaré la femme. « Je compte littéralement sur ma fille pour me passer mon téléphone afin d’appeler à l’aide ».

Des ambulanciers sont arrivés et l’ont emmenée d’urgence à l’hôpital Jefferson. Dans les jours qui ont suivi, elle a été transférée à l’Allegheny General Hospital dans le Northside, puis à la Cleveland Clinic, tandis que les médecins effectuaient une multitude de tests pour comprendre comment et pourquoi cela s’était produit. Une IRM et une ponction lombaire n’ont rien donné, et ses analyses de sang sont toutes revenues négatives, excluant toute maladie ou trouble rare.

« Ils ne trouvent rien d’anormal chez moi. Aucune condition sous-jacente, rien dans mes antécédents et ils me disent en gros : ‘Vous êtes en bonne santé et nous n’arrivons pas à comprendre pourquoi cela se produit' », a déclaré la femme à Channel 11.

Heureusement, elle a pu retrouver la sensibilité et la force de ses bras, mais elle n’a toujours aucune fonction du bas de la poitrine jusqu’en bas, à l’exception d’un très léger mouvement de quelques orteils.

Le Dr Dave Weber, médecin spécialisé dans les maladies infectieuses à l’UPMC, a déclaré qu’il n’avait pas entendu parler d’un tel événement dans le monde entier avec le vaccin Pfizer.

« Je suis sûr qu’il y a plus d’une explication, et il serait prématuré pour moi de juger si c’est l’un des effets secondaires du vaccin ou non », a déclaré Weber. « Je pense qu’il faut absolument l’examiner et le signaler ».

Le directeur des relations médiatiques mondiales de Pfizer a publié la déclaration suivante concernant la mystérieuse paralysie de cette femme :

« Nous prenons très au sérieux les événements indésirables qui sont potentiellement associés à notre vaccin COVID-19, BNT162b2. Nous surveillons de près tous ces événements et recueillons les informations pertinentes pour les partager avec les autorités réglementaires mondiales. Pour l’instant, notre examen en cours n’a pas identifié de signaux de sécurité concernant la paralysie et le vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19. A ce jour, plus de 2001 millions de personnes dans le monde ont été vaccinées avec notre vaccin. Il est important de noter que les événements indésirables graves qui ne sont pas liés au vaccin sont malheureusement susceptibles de se produire à un taux similaire à celui de la population générale. »

Entre-temps, la femme s’inquiète que son état soit lié au vaccin et craint qu’il ne soit permanent. Sa famille a confirmé à Channel 11 que son cas a été signalé à Pfizer.