Le Wall Street Journal a rapporté que les avions de chasse Su-30, visibles sur une base aérienne de Crimée dans une image du 16 avril, ne se trouvaient pas à cet endroit à la fin du mois dernier.

AUTEUR

ALEX NITZBERG

CATEGORIES

POSTÉ LE

21 avril 2021

SOURCE

Just The News

Des images satellites montrent que la Russie a déplacé des avions militaires vers la Crimée et les bases proches de l’Ukraine dans une plus large mesure que ce qui a déjà été révélé.

Le Wall Street Journal a rapporté que les avions de combat Su-30, visibles sur une base aérienne de Crimée dans une image du 16 avril, ne se trouvaient pas à cet endroit à la fin du mois dernier.

« Les autres unités militaires russes présentes sur la péninsule de Crimée comprennent des troupes aéroportées, des unités de fusiliers motorisés et de blindés, des hélicoptères d’attaque, des générateurs de fumée, des drones de reconnaissance, du matériel de brouillage et un hôpital militaire, indiquent les photos », note le média.

L’ambassadeur des États-Unis en Russie, John Sullivan, rentre cette semaine aux États-Unis pour des consultations.

« Je crois qu’il est important pour moi de parler directement avec mes nouveaux collègues de l’administration Biden à Washington de l’état actuel des relations bilatérales entre les États-Unis et la Russie », a déclaré Sullivan dans un communiqué. « De plus, je n’ai pas vu ma famille depuis plus d’un an, et c’est une autre raison importante pour moi de rentrer chez moi pour une visite. Je retournerai à Moscou dans les semaines à venir avant toute rencontre entre les présidents Biden et Poutine. »

Cette annonce intervient alors que les deux nations ont récemment annoncé des actions l’une contre l’autre et que la Russie a suggéré le départ de l’ambassadeur américain pour des consultations – la semaine dernière, le président Biden a annoncé plusieurs actions contre la Russie pour ingérence dans l’élection présidentielle de 2020 et pour le piratage de SolarWind, et la Russie a riposté.

Le mois dernier, l’ambassadeur russe aux États-Unis, Anatoly Antonov, a été « invité à venir à Moscou pour des consultations menées dans le but d’analyser ce qui devrait être fait et où aller dans le contexte des liens avec les États-Unis », a noté le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.