Ghislaine Maxwell comparaîtra en personne devant le tribunal fédéral de Manhattan vendredi pour la première fois depuis qu’elle a été arrêtée l’année dernière pour avoir prétendument procuré des filles mineures dont le pédophile multimillionnaire Jeffrey Epstein abusait.

AUTEUR

BEN FEUERHERD

CATEGORIES

POSTÉ LE

23 avril 2021

SOURCE

New York Post

Maxwell, qui est enfermée dans une prison de Brooklyn depuis son arrestation, comparaîtra pour sa mise en accusation pour deux charges de trafic sexuel qui ont été ajoutées à son acte d’accusation par les procureurs fédéraux en mars.

Maxwell avait demandé à ce que sa comparution ait lieu en personne après qu’une audience à distance dans une affaire civile distincte dans laquelle elle est impliquée ait été envahie par des conspirationnistes, qui ont saturé la ligne téléphonique publique du tribunal.

La femme de 59 ans a clamé son innocence depuis son arrestation et devrait plaider non coupable pour les autres chefs d’accusation vendredi.

Les deux chefs d’accusation – trafic sexuel de mineur et complot de trafic sexuel – concernent le recrutement présumé d’une jeune fille mineure non identifiée au début des années 2000.

Maxwell et Epstein auraient conditionné la jeune fille à New York et en Floride, où le multimillionnaire possédait une vaste demeure à Palm Beach.

« Epstein et Maxwell ont recruté la victime mineure 4 pour qu’elle se livre à des actes sexuels avec Epstein à la résidence de Palm Beach, après quoi Epstein et, parfois, Maxwell ont fourni à la victime mineure 4 des centaines de dollars en espèces pour chaque rencontre », indique l’acte d’accusation.

Dans le cadre de sa préparation, Maxwell a envoyé des cadeaux à la jeune fille depuis New York, y compris de la lingerie, selon les autorités fédérales.

Cette ancienne mondaine britannique, fille du magnat des médias Robert Maxwell, était l’ancienne maîtresse et la confidente de longue date d’Epstein. Elle est devenue la cible des enquêteurs fédéraux après le suicide de ce dernier en prison en août 2019, alors qu’il attendait son procès pour trafic sexuel et conspiration.

Elle a été arrêtée en juillet dernier dans une propriété isolée du New Hampshire, initialement pour avoir prétendument recruté trois victimes mineures – âgées de 14 ans seulement – pour des relations sexuelles avec le financier pédophile.

Elle a demandé à plusieurs reprises à être libérée sous caution en attendant son procès, mais cela lui a été refusé à chaque fois.

Dans une série de lettres, les avocats de Maxwell ont affirmé qu’elle perdait du poids et des cheveux et qu’elle avait été maltraitée par un gardien de prison lors d’une fouille par palpation au Metropolitan Detention Center de Brooklyn.

Les responsables de la prison ont contesté ces affirmations dans leurs propres lettres et ont accusé Maxwell de laisser sa cellule en désordre, notamment en ne tirant pas la chasse d’eau.

Une cour d’appel de New York doit entendre son argument en faveur d’une libération sous caution la semaine prochaine.