La brève pause du week-end dans l’audit des élections du Sénat de l’Arizona, ordonnée vendredi par un juge, n’aura pas lieu car le parti démocrate de l’Arizona a refusé de verser la caution d’un million de dollars demandée par le juge pour couvrir les dépenses que le Sénat pourrait encourir à tort en raison de l’arrêt.

NDLR : Si c’est leur réaction en Arizona, attendez qu’on arrive en Pennsylvanie…

AUTEUR

JEREMY  DUDA

CATEGORIES

POSTÉ LE

23 avril 2021

SOURCE

AZ Mirror

Le juge Christopher Coury, de la Cour supérieure du comté de Maricopa, a décidé que l’audit devait être interrompu de vendredi 17 heures à lundi midi. Mais cette décision était subordonnée à la condition que le parti démocrate de l’Arizona, qui a intenté une action en justice pour bloquer l’audit, dépose une caution d’un million de dollars pour couvrir les dépenses que le Sénat pourrait encourir à tort en raison du retard. Le bail du Veterans Memorial Coliseum, où se déroule l’audit, expire le 14 mai.

Roopali Desai, l’avocate des démocrates, a déclaré que le parti ne versera pas la caution. Cela signifie que l’audit se poursuivra sans interruption.

Néanmoins, l’audit devra se conformer à plusieurs autres ordres émis par Coury lors d’une audience vendredi. Le juge a ordonné au Sénat et à son équipe d’audit de se conformer à toutes les lois régissant le droit à un vote secret et la confidentialité des données d’inscription des électeurs. Il a également ordonné que les auditeurs n’utilisent que des stylos rouges sur le lieu de l’audit, une question qui a été soulevée après qu’un journaliste de l’Arizona Republic, qui travaille comme observateur bénévole, ait remarqué que les auditeurs utilisaient des stylos bleus, qui pourraient endommager irrévocablement les bulletins de vote.

Dans une action en justice déposée jeudi après-midi, le parti démocrate et le superviseur du comté de Maricopa, Steve Gallardo, ont allégué que l’audit était illégal parce que le Sénat et ses sous-traitants violaient diverses lois concernant la confidentialité des bulletins de vote et des données d’inscription des électeurs, et n’avaient pas respecté d’autres exigences relatives aux procédures électorales.

L’avocat Kory Langhofer, qui représente le Sénat, a fait valoir que l’action en justice devrait être interdite en raison de l’immunité législative des législateurs, qui ne peuvent être assignés en justice pendant la session législative. Il a également fait valoir que le parti démocrate et Gallardo n’ont pas qualité pour intenter une action en justice et que cette action viole la séparation des pouvoirs entre les branches législative et judiciaire.

Langhofer a déclaré à l’Arizona Mirror que le Sénat fera tout de même appel de la décision pour défendre le droit des législateurs à l’immunité législative pendant la session. Une audience avec un juge de permanence de la Cour suprême de l’Arizona est prévue à 15 heures.