Un chasseur F-15C a été mis en alerte, ont indiqué des sources au Los Angeles Times.

AUTEUR

PETER AITKEN

CATEGORIES

POSTÉ LE

25 avril 2021

SOURCE

Fox News

Selon un rapport, des membres de la Garde nationale californienne affirment qu’un avion de chasse a été mis en attente pour une « éventuelle mission intérieure » l’année dernière, ce qui a suscité des inquiétudes quant à la possibilité d’utiliser l’armée pour disperser des manifestants dans les premiers jours de la pandémie de coronavirus.

Quatre sources de la Garde nationale se sont confiées au Los Angeles Times à ce sujet, révélant que les commandants craignaient une résistance aux ordres de rester à la maison ou un chaos dû à la panique.

Selon ces sources, un chasseur F-15C a été mis en état d’alerte, ce qui a suscité des inquiétudes parmi les membres de la Garde, qui craignaient que l’avion ne soit utilisé pour « buzzer » les foules – une tactique souvent utilisée dans les zones de combat pour disperser l’ennemi.

Les ordres auraient été donnés oralement ou par SMS plutôt que formellement par écrit, ce qui les rendait très inhabituels, ont déclaré les sources au Times. Les membres de la Garde ont décrit une telle tactique comme une utilisation « inappropriée » de la force militaire contre des citoyens américains.

« Cela aurait été un ordre complètement illégal qui aurait déshonoré l’armée », a déclaré une source au Times. « On pourrait croire que nous menaçons des civils ».

« C’est quelque chose qui se produirait en Union soviétique », a déclaré une deuxième des sources du Times, qui s’est exprimée sous couvert d’anonymat par crainte de représailles de la part de ses supérieurs. « Notre armée est utilisée pour combattre les agresseurs étrangers ».

La Garde nationale californienne n’a pas répondu à la demande de commentaire de Fox News.

Le lieutenant-colonel Jonathan Shiroma, porte-parole de la Garde californienne, a démenti les rapports, déclarant au Times : « Nous n’utilisons pas nos avions pour effrayer ou intimider les civils ».

La Garde nationale a été fortement sollicitée au cours de l’année écoulée, d’abord lors des manifestations nationales qui ont suivi la mort de George Floyd, puis à nouveau à Washington après l’émeute meurtrière du Capitole le 6 janvier.

Certains États ont même déployé leurs unités de la Garde nationale avant des événements tels que les débats présidentiels.

L’utilisation des unités de la Garde dans chaque cas a suscité un vif débat, certains États refusant d’y recourir, craignant qu’il s’agisse d’une réponse musclée aux événements. Cependant, d’autres — dont l’ancien président Donald Trump — ont critiqué les maires et gouverneurs démocrates pour avoir refusé d’utiliser la Garde pour gérer les émeutes et les pillages de l’été.

« Vous regardez ce qui s’est passé au Minnesota, ils se faisaient décimer et puis après trois jours d’observation, j’ai exigé que la Garde nationale soit utilisée et en un jour, c’était fini », a déclaré Trump sur « The Brian Kilmeade Show » en juin 2020.

Des documents de la Garde indiquent que des officiers ont discuté d’une utilisation similaire du F-15C pendant les manifestations de l’été et immédiatement après l’élection présidentielle de novembre.

« C’est une machine de guerre, pas quelque chose que vous utilisez pour [réprimer] des troubles civils », a déclaré une troisième source au Times.