Joe Biden est entré ce soir à la Chambre des représentants, un homme adulte et vacciné, portant un masque malgré les récentes directives du CDC concernant les personnes ayant été vaccinées. Tout le monde dans la chambre ce soir avait reçu un vaccin.

AUTEUR

RAHEEM KASSAM

CATEGORIES

POSTÉ LE

28 avril 2021

SOURCE

The National Pulse

Quelle absurdité. Mais mis à part le côté théâtral de Biden, voici pourquoi son discours a été un énorme embarras pour les États-Unis.

1 – L’Amérique est une idée ?

Joe Biden a appelé l’Amérique une « idée » ce soir. La même chose que ce que la gauche a appelé Antifa.

Mais l’Amérique n’est pas une idée. C’est une nation. Et les nations ont besoin de frontières.

Biden n’a jamais mentionné la frontière, ce soir. Malgré une augmentation à trois chiffres du pourcentage de tentatives de franchissement illégal sous sa présidence.

Même si l’Amérique est une idée, il est clair que Joe Biden est contre.

2 – Aucun soutien.

Le discours de Biden a été massivement désapprouvé en ligne, avec un ratio de 2:1 de personnes ayant « désapprouvé » la vidéo sur YouTube, et ce malgré le fait que YouTube ait joué en faveur du président de gauche.

De plus, les applaudissements que Biden a reçus dans l’hémicycle n’ont été que très limités.

Peut-être est-ce dû au fait qu’il ne souhaitait la présence que d’une poignée de membres du Congrès (bien qu’ils aient été testés et vaccinés), mais il est clair que le discours de Biden a été un échec, quoi qu’il en soit.

3 – Politique étrangère ?

Joe Biden a fait beaucoup de déclarations de haut vol sur la politique étrangère ce soir et a même osé mentionner Oussama Ben Laden.

Le seul problème est que Biden a personnellement poursuivi les quiproquos dans le monde entier et s’est même opposé au raid sur le complexe de Ben Laden.

Nous ne pensions jamais dire ça, mais Dieu merci, Obama ne l’a jamais écouté.

4 – 6 janvier.

Biden a déclaré que le 6 janvier était un événement pire que Pearl Harbor, le 11 septembre, l’internement des Japonais, la guerre froide, etc. Il a dit que c’était littéralement la pire chose qui soit arrivée à la démocratie américaine.

C’est une affirmation stupide, puisque la plupart des Américains savent maintenant que le 6 janvier était une poignée d’abrutis gauchistes qui ont fait des émeutes parmi des centaines de milliers de partisans de Trump.

Mais Biden compte sur le fait que les médias corporatistes de gauche le couvriront sur ce point.

5 – Huées.

Joe Biden semble avoir été le premier président depuis bien longtemps à être hué et raillé par certains dans l’hémicycle, alors que l’accès à son discours était réservé aux lèche-bottes.

Bien sûr, des pseudo-leaders comme Kevin McCarthy se sont levés et ont applaudi de manière perfectible à des moments précis du discours, mais lorsqu’il a conclu, Joe Biden a reçu des huées audibles de la part de la foule.

Peut-être étaient-ils contre ce qu’il a dit. Il y avait beaucoup de choses à objecter. Peut-être qu’ils étaient contre la façon dont il l’a dit. Il est super bizarre, après tout.

Mais personne n’aurait pu donner à ce discours une note d’environ 5,5 sur 10, d’un côté comme de l’autre. Et cela montre bien ce que les Américains pensent de Joe Biden.

Ils ne l’aiment pas tant que ça.