Ça ne s’invente pas. Ne vous demandez-vous pas toujours comment ces juges sont choisis pour traiter des affaires dans tout le pays ? Par exemple, comment se fait-il qu’un juge Obama ait été choisi pour examiner des cas d’élection de Trump en Arizona, Pennsylvanie et Michigan ? Notez qu’il y avait suffisamment de votes du collège électoral dans ces trois États pour donner au président Trump sa victoire électorale.

NDLR : au cas ou vous n’avez pas suivi, il ne s’agit pas du Bill Gates qui se cache derriere les vaccins via GAVI ni de l’ancien PDG de Microsoft ; il s’agit du Bill Gates d’Arizona…

AUTEUR

JOE HOFT

CATEGORIES

POSTÉ LE

28 avril 2021

SOURCE

The Gateway Pundit

En Arizona, il a été rapporté que c’est un juge Obama qui a rejeté l’affaire de Sidney Powell :

L’équipe de Powell a également déposé une ordonnance restrictive temporaire (pdf) visant à empêcher immédiatement Ducey de transmettre les résultats certifiés de l’élection au collège électoral pendant que le tribunal examine l’affaire. L’Arizona a certifié les résultats de son élection présidentielle le 30 novembre.

La juge Diane Humetewa a rejeté l’action en justice mercredi, déclarant que ses allégations « manquent cruellement de preuves pertinentes ou fiables » et qu’elles visent à obtenir une réparation extraordinaire.

L’avocat et professeur David Clements a expliqué dans cette présentation pour l’Université Regent que la juge Humetewa n’a jamais donné à Powell l’occasion de présenter son cas et a rendu son verdict un jour après que les avocats aient été appelés à présenter leur cas. Ce juge avait probablement déjà pris sa décision avant même d’avoir vu l’affaire :

Nous ne savons pas exactement comment ces juges ont été sélectionnés pour ces affaires, mais nous soupçonnons que ce n’est pas le fruit du hasard.

Cela nous amène à l’Arizona aujourd’hui :

Nous avons reçu des informations sur la façon dont le juge Martin a été choisi pour l’affaire du tribunal électoral en Arizona après que le juge Coury se soit récusé dimanche. Le juge Martin, vous vous en souvenez peut-être, a été nommé par l’ancien gouverneur Janet Napolitano.

Notre journaliste a passé quelques appels téléphoniques pour déterminer qui a choisi le juge Martin, nommé par Napolitana, pour traiter cette affaire d’élection en Arizona.

Le premier appel a été passé au bureau de la juge Pamela Gates. Il semble qu’elle soit actuellement chargée de nommer les juges dans les affaires civiles de l’État. Voici une partie de la biographie de la juge Gates, tirée du site Web de l’État :

La juge Pamela Gates a été nommée par le gouverneur Jan Brewer en septembre 2009 pour siéger à la Cour supérieure du comté de Maricopa. La juge Gates occupe actuellement le poste de juge président en matière civile. Avant sa rotation au département civil en juin 2018, la juge Gates a occupé le poste de juge président associé du département pénal.

Un appel a été passé au bureau du juge Gate, la femme qui a répondu au téléphone a déclaré que c’est au juge Gates qu’il incombe de nommer les juges pour les affaires civiles en Arizona, à l’exception des affaires d’audit électoral et des affaires connexes. Cette dame a précisé que pour l’affaire d’audit électoral en cours, c’est le juge Thomason qui a choisi le juge Martin pour cette affaire.

Un appel a donc été passé au bureau du juge Thomason. La dame qui a répondu au téléphone a dit que pour l’affaire en cours, le juge Thomason n’avait pas choisi le juge pour l’affaire. Elle a dit que le nom du juge a été fourni à son bureau et que le juge Thomason a communiqué l’information sur l’identité du juge. La femme a expliqué que pour les récusations, c’est le juge président qui nomme le juge. Elle a ensuite indiqué que c’était le juge Gates qui avait fourni le nom du juge Martin.

Voici l’audio :

La juge Gates est mariée au superviseur du comté de Maricopa, Bill Gates. Voici une déclaration financière de l’État où la juge Gates indique sa relation avec Bill Gates :

L’association du barreau américain a un code de conduite que tous les avocats doivent respecter. Un juge doit éviter toute inconvenance ou apparence d’inconvenance :

CANON 1 : Le juge doit défendre et promouvoir l’indépendance, l’intégrité et l’impartialité du pouvoir judiciaire, et éviter toute irrégularité ou apparence d’irrégularité.

La juge Gates a un conflit évident, voire une apparence évidente de conflit, dans toutes les affaires liées aux élections et à l’audit du comté de Maricopa. Elle n’aurait jamais dû choisir le juge Martin pour l’affaire en cours. Elle devrait être récusée et le juge Martin devrait être récusé et un nouveau juge indépendant devrait choisir un juge indépendant pour superviser cette affaire.

C’est donc la juge Pamela Gates, l’épouse de l’un des membres du conseil de surveillance du comté de Maricopa, Bill Gates, qui a choisi qui devait présider l’affaire de l’audit des élections. Ce même Bill Gates fait partie du groupe qui a tout fait pour empêcher un audit des résultats des élections de 2020 dans le comté de Maricopa. Sa femme vient de nommer un juge nommé par Janet Napolitano dans l’affaire de l’audit des élections du comté de Maricopa.