NDLR : On a appris ce matin que « Les fédéraux exécutent un mandat de perquisition dans l’appartement de Rudy Giuliani à New York« . Depuis, le Gateway Pundit nous apprend que l’ancienne avocate de Trump, Victoria Toensing a elle aussi ete perquisitionnee. Et ils veulent nous faire croire que le DOJ n’est pas instrumentalise a des fins politiques ?

AUTEUR

KRISTINN TAYLOR

CATEGORIES

POSTÉ LE

28 avril 2021

SOURCE

The Gateway Pundit

Le ministère de la Justice de Biden a également perquisitionné l’ancienne avocate du président Trump, Victoria Toensing, mercredi matin, en même temps qu’il perquisitionnait Rudy Giuliani, selon des rapports.

Les deux raids porteraient sur des violations présumées de lobbying. Comme Giuliani, Toensing et son mari, l’ancien procureur américain Joe diGenova, ont travaillé sur les dossiers électoraux de Trump en 2020. Le couple a représenté l’homme d’affaires ukrainien Dmitri Firtash qui est accusé par le DOJ de corruption et de racket. Giuliani, diGenova et Toensing auraient également travaillé sur la collecte de preuves des transactions corrompues de Joe et Hunter Biden avec l’Ukraine.

Paula Reid de CNN a rapporté : « CNN a appris que les mandats délivrés ce matin à Giuliani et à un autre ancien avocat de Trump, Victoria Toensing, disent tous deux qu’ils sont liés à une enquête sur le lobbying étranger. Exécuter des mandats de perquisition tôt le matin sur des *avocats* à leur *domicile* semble terriblement agressif pour un cas de *FARA*. »

James Gordon Meek, journaliste à ABC News, rapporte que les fédéraux cherchaient le téléphone de Toensing : « Les fédéraux ont également exécuté un mandat de perquisition au domicile de Victoria Toensing, une collègue de Rudy, et n’ont demandé qu’un seul objet : son téléphone portable, qu’elle a remis, m’a dit une source informée. »

Jake Gibson de Fox News, « Une source bien placée dit que le FBI est venu au domicile de Victoria Toensing ce matin et a demandé son téléphone et elle le leur a donné. La source dit aussi que le FBI n’a PAS fouillé sa maison. Son cabinet d’avocats dit qu’elle a été informée qu’elle n’est pas une cible de l’enquête. »

L’avocat démocrate chargé de la mise en accusation, Daniel Goldman, est intervenu : « C’est logique car, au cours de l’enquête sur la mise en accusation de l’Ukraine, nous avons obtenu des projets de contrats d’honoraires entre un fonctionnaire ukrainien et Toensing et diGenova que Giuliani a négociés. »