Le procès de Ghislaine Maxwell, accusée de trafic de jeunes filles pour Jeffrey Epstein, a été reporté à l’automne.

AUTEUR

INDEPENDENT

CATEGORIES

POSTÉ LE

3 mai 2021

SOURCE

Independent

En reportant le début de l’audience prévu le 12 juillet, la juge Alison Nathan a déclaré que cette décision était appropriée en raison des nouveaux chefs d’accusation ajoutés en mars et de la pandémie de Covid-19 qui a entravé les préparatifs du procès.

En avril, Maxwell a plaidé non coupable aux nouveaux chefs d’accusation lors de sa première comparution en personne devant le tribunal depuis son arrestation pour trafic sexuel.

Son équipe de défense a demandé un report car le nouvel acte d’accusation, qui ajoutait une victime et étendait la durée de l’accusation, remplaçait les accusations précédentes, pour lesquelles Maxwell a également plaidé non coupable.

Le tribunal a rejeté la demande de la défense de reporter l’audience à janvier 2022, mais a reconnu que les charges supplémentaires et l’allongement de la durée des faits présumés nécessitaient « une quantité substantielle de recherches qui peuvent être considérées comme sans rapport ».

Les procureurs s’étaient opposés à ce report, estimant qu’il n’était pas nécessaire puisque la défense avait réussi à scinder les accusations en deux procès, l’un sur les allégations de trafic sexuel et l’autre sur la question de savoir si elle avait commis un parjure en les niant sous serment.

« Comme le gouvernement l’a indiqué en expliquant le retard dans le dépôt des nouvelles accusations, les contraintes de voyage et d’autres problèmes de sécurité résultant de la pandémie ont ralenti la préparation du procès et compliqué la logistique de la conduite des enquêtes », a noté Nathan dans sa décision, selon Law & Crime.

Elle a ordonné aux procureurs et aux avocats de la défense de proposer une date de procès d’automne d’ici lundi prochain, 10 mai.