Après des années de performances médiocres, Berkshire Hathaway de Warren Buffett a vu ses actions de classe A grimper de 20 % depuis le début de l’année, soutenues par le mouvement de reflation qui a sapé les valeurs technologiques.

AUTEUR

TYLER DURDEN

CATEGORIES

POSTÉ LE

7 mai 2021

SOURCE

Zero Hedge

Mais la résistance à l’ancienne de Buffett à une division des actions crée de sérieux problèmes aux ingénieurs qui maintiennent les flux de données du Nasdaq, qui sont utilisés par tout le monde, des courtiers à prix réduit comme Robinhood, aux sites d’informations financières qui offrent des cotations boursières en direct.

Le problème, selon un rapport publié dans le WSJ de mercredi, est que le plus grand nombre que les flux de données du Nasdaq peuvent traiter est 429 496,7295 dollars. Or, le dépassement de ce niveau pourrait provoquer un effondrement du type de celui de l’an 2000, de sorte que la bourse a été contrainte mardi de suspendre les cotations des actions de catégorie A de Berkshire lorsqu’elles ont clôturé à un niveau record supérieur à 421 000 dollars.

Et le Nasdaq n’est pas le seul. IEX Group, la nouvelle bourse dont Michael Lewis a fait le portrait dans son livre « Flash Boys », a averti pour la première fois en mars qu’elle serait obligée de cesser d’accepter des ordres pour les actions de classe A « en raison d’une limitation interne des prix dans le système de négociation ».

Le Nasdaq fait des pieds et des mains pour terminer dans le mois une mise à niveau qui permettrait de résoudre le problème, qui provient du fait que le Nasdaq enregistre les cours des actions dans un format informatique compact qu’il utilisait pour communiquer les prix. Le plus gros chiffre que la bourse peut actuellement traiter est 429 496,7295 dollars.

Dans une alerte adressée à ses clients lundi, le Nasdaq a indiqué qu’il achèverait la mise à niveau de ses flux de données le 17 mai afin d’autoriser les cours des actions supérieurs à 429 496,7295 dollars. D’ici là, cependant, la bourse a déclaré qu’elle devait temporairement suspendre la publication des prix de toute action dépassant 98 % de ce seuil – ou 421 000 dollars, soit à peu près le niveau où se situent actuellement les actions de classe A de Berkshire.

James Angel, professeur de finance à l’université de Georgetown, a déclaré au WSJ que cette question est un autre exemple de la façon dont les méthodes traditionnelles de Buffett peuvent créer de nouveaux coûts et désavantages pour les traders. Aujourd’hui, le prix démesuré de l’action Berkshire, motivé par le refus de Buffett de diviser le titre, a imposé une révision des systèmes boursiers qui prend du temps.

« Ce n’est qu’un des nombreux problèmes que Berkshire inflige à beaucoup d’autres par son refus de diviser les actions », a déclaré Angel, tout en précisant qu’il continue à avoir beaucoup de respect pour Buffett.

Alors qu’il était pratiquement impensable, il y a quelques années, que des actions se négocient au-dessus de 100 dollars, de nombreuses sociétés ont aujourd’hui permis à leurs actions de dépasser les 1 000 dollars. Ce groupe comprend Amazon, Chipotle et d’autres. Cependant, aucune autre action ne se négocie à des prix par action proches de ceux des actions de classe A de Berkshire. L’action américaine dont le prix par action est le deuxième plus élevé, le constructeur de maisons NVR, se négocie juste au-dessus de 5 100 dollars par action.

Les ingénieurs qui ont conçu le système du Nasdaq ont privilégié ce format compact pour une raison bien précise : il occupe moins de mémoire et peut donc rendre le logiciel plus efficace, ce qui est une priorité dans le monde des transactions boursières électroniques.