La Commission électorale fédérale a voté jeudi pour clore une enquête sur la campagne 2016 de l’ancien président Donald Trump, affirmant qu’elle n’avait trouvé aucune preuve d’une quelconque violation.

NDLR : un autre échec de l’Etat profond. Les fake news qu’on jette au mur ne tiennent jamais bien longtemps…

AUTEUR

VICTOR MORTON

CATEGORIES

POSTÉ LE

7 mai 2021

SOURCE

The Washington Times

Par un vote de 4 contre 1, le panel a mis fin à l’enquête sur le pot-de-vin versé par l’ancien avocat de Trump, Michael Cohen, à la star du porno Stormy Daniels.

Le panel a déclaré qu’il n’avait pas trouvé que Trump ou sa campagne avait « sciemment et délibérément » violé la loi sur le financement des campagnes lorsque Cohen a versé 130 000 dollars en octobre 2016 à l’actrice adulte dont le vrai nom est Stephanie Clifford et qui dit avoir eu une liaison avec le magnat de l’immobilier au début de la décennie.

Selon un rapport de The Hill, les deux commissaires républicains du panel, Allen Dickerson et Sean Cooksey, ont déclaré que Cohen avait déjà purgé trois ans de prison pour des charges liées aux paiements, et que cette affaire n’était pas « la meilleure utilisation des ressources de l’agence ».

Les deux membres démocrates de la commission n’étaient pas d’accord et ont déclaré dans une déclaration distincte que l’enquête aurait dû être poursuivie.

« Conclure qu’un paiement, effectué 13 jours avant le jour de l’élection pour étouffer une histoire vieille de 10 ans et soudainement digne d’intérêt, n’était pas lié à la campagne, sans même mener une enquête, défie la réalité », ont écrit Ellen Weintraub et Shana Broussard.

Mais sans constatation factuelle que Trump ou la campagne elle-même, plutôt que Cohen personnellement, avait commis une violation, le panel n’avait aucun moyen d’avancer, et le vote à 4 contre 1 a mis fin à l’enquête.