De nombreux rapports et analystes financiers préviennent que l’inflation va frapper les consommateurs américains, car les prix de nombreux biens ont déjà commencé à augmenter ces dernières semaines.

AUTEUR

RYAN SAAVEDRA

CATEGORIES

POSTÉ LE

10 mai 2021

SOURCE

The Daily Wire

Le Wall Street Journal a rapporté dimanche que les prix de tous les produits, de la viande transformée aux produits d’entretien ménager et aux appareils électroménagers, ont commencé à grimper en flèche, car les consommateurs « commencent à payer des prix nettement plus élevés pour les biens et les services ».

« Les coûts augmentent à chaque étape de la production de nombreux biens », a rapporté le Journal. « Les prix du pétrole, des cultures et d’autres produits de base ont grimpé en flèche cette année. Les entreprises de camionnage paient davantage les chauffeurs peu nombreux pour transporter ces matériaux vers les usines et les sites de construction. En conséquence, les entreprises facturent plus cher les aliments et les produits de consommation, notamment les emballages en aluminium et les gobelets jetables. »

Le directeur général de Kellogg Company, Steve Cahillane, a déclaré : « Nous n’avons pas vu ce type d’inflation depuis de très nombreuses années. »

CNN a mis en lumière certaines zones qui connaissent déjà des poussées d’inflation :

  • Certaines sont liés aux matières premières, qui s’arrachent à mesure que l’économie mondiale sort de sa longue torpeur. Les prix du bois de construction n’ont jamais été aussi élevés grâce à un boom épique de la construction de logements. Les prix du cuivre et de l’acier ont également atteint des records.
  • Les produits agricoles ne sont pas en reste. Le prix du maïs est à son plus haut niveau depuis 2012. Il en va de même pour les prix du soja. Même les ventes de fromage en bloc à terme se sont envolées en prévision de la saison des grillades.
  • Et puis il y a les produits de consommation. Les prix des couches ont augmenté l’année dernière, et deux grands producteurs – Kimberly-Clark (KMB) et Procter & Gamble (PG) – ont averti leurs clients que de nouvelles hausses étaient à venir. Les pénuries de puces informatiques, quant à elles, contribuent à faire grimper les prix des voitures et pourraient bientôt faire de même pour les produits électroniques et électroménagers.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a affirmé dans des remarques aux journalistes le mois dernier que l’inflation sera transitoire et non pas « une inflation plus élevée persistante en glissement annuel dans le futur. »

Mo Apabhai, responsable de la stratégie de trading en Asie chez Citigroup Global Markets, a déclaré dimanche sur « Bloomberg Daybreak : Asia » que si le rapport désastreux sur l’emploi de vendredi ne donne pas beaucoup d’informations sur l’inflation, les consommateurs doivent s’attendre à voir quelques fortes augmentations dans un avenir proche.

« Mais je pense que ce que les prix des matières premières et des intrants nous disent vraiment, c’est que l’inflation à court terme au moins va avoir des chiffres très effrayants », a déclaré Apabhai. « Vous savez, nous allons être, par exemple, le chiffre de cette semaine aux États-Unis, nous regardons quelque chose comme 3,6%. »

« L’administration va probablement déformer les statistiques officielles pour minimiser les mauvaises nouvelles », a prévenu Henry Olsen, chroniqueur au Washington Post. « Cette génération semble devoir avoir bientôt son propre rendez-vous avec le destin de l’inflation. Elle ne va pas apprécier l’expérience ».