Les représentants cherchent des informations sur « la possibilité qu’une fuite de laboratoire » ait déclenché la pandémie.

AUTEUR

DANIEL PAYNE

CATEGORIES

POSTÉ LE

10 mai 2021

SOURCE

Just The News

Plusieurs représentants républicains ont demandé au Département d’État de publier et de déclassifier des documents relatifs à des expériences présumées menées par un laboratoire chinois sous surveillance pour son rôle potentiel dans l’origine de la pandémie de SRAS-Cov-2.

De nombreux dirigeants républicains de la commission de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants, dont Cathy Rodgers, et Brett Gurthrie, membre de la sous-commission de la santé, ont demandé dans une lettre adressée cette semaine au secrétaire d’État Anthony Blinken que le département « publie des documents non classifiés et déclassifie d’autres documents » relatifs aux affirmations antérieures du département d’État selon lesquelles l’institut de virologie de Wuhan était le théâtre d’une « activité militaire secrète » avant la pandémie.

Les antécédents du laboratoire de Wuhan en matière de recherche sur les coronavirus, ainsi que sa proximité à quelques kilomètres seulement de ce que le gouvernement chinois prétend être le premier foyer identifié de COVID-19, ont conduit de nombreux responsables publics, y compris des membres de haut rang du gouvernement américain, à demander des enquêtes sur le rôle potentiel du laboratoire dans le déclenchement de la pandémie.

Dans leur lettre de cette semaine, les leaders du GOP notent que le laboratoire « a été un point de mire majeur pour le gouvernement américain et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans l’examen des origines du COVID-19 et de la possibilité d’une fuite du laboratoire ».

La publication des documents demandés « pourrait aider à réfuter les déclarations contradictoires qui ont été faites concernant la possibilité d’une fuite de laboratoire du WIV », poursuivent-ils, citant les déclarations du directeur du Centre des maladies infectieuses émergentes du laboratoire de Wuhan.

La lettre demande une réponse pour le 20 mai.

« Nous espérons que votre déclaration sur la volonté de faire toute la lumière sur les origines de cette pandémie inclut l’examen de toutes les causes possibles, y compris la possibilité d’une fuite accidentelle d’un laboratoire », ont déclaré les représentants à Blinken.