L’Arizona adopte une loi pour purger les électeurs qui votent peu par correspondance.

NDLR : la mafia médiatique s’en donne a coeur joie !

AUTEUR

T. GRANT BENSON

CATEGORIES

POSTÉ LE

11 mai 2021

SOURCE

Breaking 911

PHOENIX – Le gouverneur Doug Ducey a signé aujourd’hui une loi qui, selon les républicains, « protège les électeurs de l’Arizona et rationalise la manière dont les élections sont menées ».

« L’Arizona est un leader national en matière d’intégrité électorale et d’accès aux urnes, et le projet de loi 1485 du Sénat poursuit cet héritage. En 1992, notre État a commencé à offrir aux Arizoniens la possibilité de voter par correspondance. Depuis lors, l’Arizona n’a cessé d’améliorer et d’affiner ses lois électorales – notamment en renommant intuitivement le vote par correspondance en vote anticipé – et en cherchant constamment à renforcer la sécurité et l’intégrité de nos élections », a déclaré le gouverneur dans une lettre expliquant son soutien au projet de loi.

Le SB 1485 renomme la « liste permanente de vote anticipé » (PEVL) en « liste active de vote anticipé » (AEVL). En vertu de cette législation, si un électeur figurant sur l’AEVL vote activement par correspondance, il continuera à recevoir un bulletin de vote anticipé. Si un électeur inscrit sur l’AEVL ne renvoie pas au moins un bulletin de vote anticipé au cours d’une période de quatre ans (deux élections primaires et générales consécutives, et toutes les élections municipales qui les précèdent), l’électeur recevra une carte postale lui demandant s’il souhaite toujours recevoir un bulletin de vote anticipé. L’enregistreur du comté peut également joindre l’électeur par téléphone, par SMS ou par courrier électronique. Qu’un électeur choisisse de rester sur l’AEVL ou non, il peut toujours demander un vote anticipé ou voter en personne, ce qui garantit qu’aucun électeur ne sera jamais privé de son droit de vote.

« Je suis reconnaissante au gouverneur et à mes collègues de s’en tenir aux faits de ma législation et d’ignorer la rhétorique infondée et incendiaire de la suppression pour reconnaître l’importance de maintenir une liste électorale exacte afin de protéger l’intégrité de nos élections en réduisant le potentiel de fraude « , a déclaré la sénatrice Michelle Ugenti-Rita. « Se tenir aux côtés des électeurs et de leur désir d’avoir des élections sûres est primordial pour maintenir notre forme de gouvernement. Ce projet de loi est une étape modeste, mais essentielle pour restaurer la confiance dans notre système électoral. »