Le Dr Anthony Fauci est-il le père du virus de Wuhan ? Si ce virus s’est échappé du laboratoire de virologie de Wuhan, c’est le oui le plus ironique de toute l’histoire américaine.

AUTEUR

DR. PETER NAVARRO

CATEGORIES

POSTÉ LE

14 mai 2021

SOURCE

The National Pulse

Compte tenu de l’importance de ce sujet pour comprendre les origines du virus – et du fait que Fauci a maintenant menti devant une audience du Congrès sous l’interrogatoire féroce de Rand Paul – il est utile de revenir sur un dossier qui repose sur neuf faits indiscutables. Dans certains cas, les preuves du rôle de Fauci dans la création du virus proviennent même directement du site Internet des National Institutes of Health (NIH).

#1 : Fauci a utilisé les subventions des NIH pour aider à financer le laboratoire de virologie de Wuhan ;

#2 : ces fonds des contribuables américains ont été acheminés vers le laboratoire de Wuhan par l’intermédiaire de Peter Daszak et de l’EcoHealth Alliance basée à New York.

Sous les auspices d’une subvention de près de 3,7 millions de dollars de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) – « Understanding the Risk of Bat Coronavirus Emergency » (NDLR : « Comprendre le risque d’émergence du coronavirus de la chauve-souris ») – 30 études ont été publiées depuis 2014. Plus de la moitié de ces études comptent des auteurs issus d’organisations scientifiques dirigées par le Parti communiste chinois, et dans 13 cas, les auteurs viennent de l’Institut de virologie de Wuhan.

Qui plus est, les études elles-mêmes décrivent les subventions comme allant à la fois au président de l’Alliance EcoHealth, Peter Daszak, et à Shi Zhengli, directeur du Centre des maladies infectieuses émergentes de l’Institut de virologie de Wuhan.

Par exemple, une étude sur « Isolation and Characterization of a Novel Bat Coronavirus » (NDLR : l' »Isolation et la caractérisation d’un nouveau coronavirus de chauve-souris ») indique que « les National Institutes of Health (NIH) ont financé Peter Daszak et Zheng-Li Shi sous le numéro de subvention NIAID R01AI110964 ». Il existe sept autres cas où l’argent des contribuables américains provenant des NIH a été décrit comme finançant des recherches menées par Shi Zhengli. (Ici, ici, ici, ici, ici, ici, et, ici.)

Mais ce n’est pas tout.

#3 : Fauci, ainsi que Francis Collins, directeur des NIH, ont agi dans le dos de la Maison Blanche de Trump en décembre 2017 pour annuler une décision de l’administration Obama de 2014 interdisant l’utilisation d’outils de « gain de fonction » pour augmenter la létalité des virus – la journaliste australienne Sharri Markson a révélé que Fauci a utilisé une réunion de « bas niveau » à la Maison Blanche pour passer sous le radar.

#4 : Avant que la pandémie ne frappe, Peter Daszak s’est vanté, dans une interview télévisée, de la simplicité avec laquelle il a utilisé le gain de fonction au laboratoire de Wuhan pour rendre les virus plus mortels.

#5 : Le Conseil de sécurité nationale du président Obama a recommandé d’interdire le gain de la recherche sur les fonctions en raison du risque élevé qu’un virus militarisé puisse s’échapper des laboratoires les plus sécurisés ;

#6 : Des agents pathogènes mortels se sont régulièrement échappés des laboratoires les plus sécurisés, notamment un virus qui s’est échappé de l’Institut de virologie de Pékin et a provoqué le premier virus du SRAS ;

#7 : le département d’État américain a mis en garde en 2018 contre l’absence de protocoles de sécurité au laboratoire de Wuhan et la possibilité que le laisser-aller de Wuhan déclenche une deuxième épidémie de SRAS.

#8 : Le NIH de Fauci a contribué à financer les recherches de Ralph Barric, de l’université de Caroline du Nord, qui a utilisé des techniques de gain de fonction avec la tristement célèbre « Bat Lady » chinoise, Shi Zhengli, virologue du laboratoire de Wuhan ;

#9 : De nombreux experts s’accordent désormais à dire que le SRAS-COV-2 provient très probablement du laboratoire de Wuhan. Parmi ces experts figurent le Dr Robert Redfield, directeur des centres de contrôle des maladies, Sanjay Gupta de CNN et Nicholas Wade, qui a écrit ce qui pourrait bien s’avérer être le rapport décisif à l’appui de la théorie du laboratoire.

Affaire classée.

Sauf que de nombreux médias grand public ne le pensent toujours pas.

Mediaite affirme que j’ai fait une « fausse insinuation » selon laquelle Fauci « a aidé à créer le coronavirus en finançant des recherches à l’Institut de virologie de Wuhan ». Tout en citant l’Organisation mondiale de la santé, qui est compromise, Yahoo News a affirmé que la théorie exposée ci-dessus est la « moins convaincante ».

Fauci doit immédiatement démissionner et s’excuser auprès du peuple américain et du monde entier pour ses erreurs de jugement qui, selon toute vraisemblance, ont conduit à la pandémie actuelle qui a tué des millions de personnes, détruit des dizaines de millions d’emplois et infligé des trillions de dollars de dommages aux économies américaine et mondiale. Et le parti communiste chinois devrait faire écho à ces excuses.

Fauci doit également s’excuser d’avoir menti au public américain sous les questions acérées du sénateur Rand Paul. Le 11 mai, Fauci a nié de manière répétée et catégorique que lui et son NIH aient financé ou soutenu des activités de gain de fonction au laboratoire de Wuhan. Pourtant, il ne s’agit là que d’un autre mensonge du type « les masques ne fonctionnent pas » que Fauci aime raconter au peuple américain lorsque c’est opportun.

Dans ce cas, parce que le financement de Fauci par le NIH n’est pas allé directement au laboratoire de Wuhan mais plutôt aux intermédiaires de Daszak et Barric, Fauci veut nous faire croire qu’il a les mains propres. Pourtant, Fauci était probablement au courant des recherches que Daszak menait à Wuhan et du fait que Barric collaborait étroitement avec la « femme chauve-souris » du laboratoire de Wuhan – et s’il ne l’était pas, c’est un motif supplémentaire pour sa démission.

La première fois que j’ai rencontré Tony Fauci, c’était dans la salle de crise de la Maison Blanche, lorsque j’ai plaidé au nom du président Trump pour l’interdiction de voyager en Chine et que Fauci m’a combattu bec et ongles. J’avais raison à l’époque – et j’ai aidé à sauver des centaines de milliers de vies américaines. Et j’ai raison maintenant.