La Walt Disney Company a récemment publié ses résultats du deuxième trimestre de l’exercice 2021 et a révélé que ses revenus avaient chuté de plus de 600 millions de dollars par rapport au premier trimestre.

AUTEUR

JOHN F. TRENT

CATEGORIES

POSTÉ LE

15 mai 2021

SOURCE

Bounding Into Comics

Bob Chapek, PDG de Disney, a déclaré en préambule du rapport : « Nous sommes heureux de constater des signes de reprise plus encourageants dans l’ensemble de nos activités, et nous restons concentrés sur l’accélération de nos opérations tout en alimentant la croissance à long terme de la société. »

Il a ajouté : « Cela se reflète clairement dans la réouverture de nos parcs à thème et de nos centres de villégiature, l’augmentation de la production dans nos studios, le succès continu de nos services de streaming et l’expansion de notre portefeuille inégalé d’accords pluriannuels de droits sportifs pour ESPN et ESPN+. »

À la fin du premier trimestre, Disney a déclaré que ses revenus s’élevaient à 16,249 milliards de dollars, dont 12,661 milliards provenaient de Disney Media and Entertainment Distribution et 3,588 milliards des parcs, expériences et produits Disney.

En revanche, les chiffres du deuxième trimestre récemment publiés indiquent que le revenu total du trimestre a chuté à 15,613 milliards de dollars. Le segment Disney Media and Entertainment Distribution a généré des revenus de 12,440 milliards de dollars et les parcs, expériences et produits Disney ont rapporté 3,173 milliards de dollars.

Cela signifie que les revenus de Disney ont diminué de 636 millions de dollars au deuxième trimestre. Non seulement ils ont diminué de 636 millions de dollars du premier trimestre au deuxième trimestre, mais ils ont diminué de plus de 2,4 milliards de dollars par rapport au deuxième trimestre de 2020. Disney a affiché des revenus du deuxième trimestre de 2020 à 18,024 milliards de dollars.

Alors que le chiffre d’affaires global de Disney a diminué de 636 millions de dollars entre le premier et le deuxième trimestre de 2021, le segment Direct-to-Consumer, qui comprend Disney+, a enregistré des gains.

Au premier trimestre, les revenus du segment Direct-to-Consumer se sont élevés à 3,504 milliards de dollars. Au deuxième trimestre, ce chiffre est passé à 3,999 milliards de dollars. Cela signifie que leur segment Direct-to-Consumer a connu une augmentation de 495 millions de dollars.

En ce qui concerne Disney+, le nombre d’abonnés est passé à 103,6 millions à la fin du deuxième trimestre. Il s’agit d’une augmentation de 8,7 millions d’abonnés par rapport à la fin du premier trimestre, où ils étaient 94,9 millions.

James Brumley de Motley Fool affirme que « cette croissance marque le rythme le plus lent des ajouts trimestriels depuis le lancement du service de streaming au dernier trimestre de 2019. » Brumley note également que le nombre de 103,6 millions d’abonnés est bien inférieur aux attentes qui étaient de 109 millions.

Si les chiffres ont augmenté, mais à un rythme plus lent, le revenu mensuel moyen par abonné payant a également diminué. Au premier trimestre, le revenu mensuel moyen par abonné Disney+ payant était de 4,03 dollars. Il est tombé à 3,99 $ au deuxième trimestre.

Cependant, cette baisse est intervenue après que Disney ait augmenté le prix mensuel de Disney+ de 6,99 $ à 7,99 $ en mars.

Dans l’ensemble, Disney a annoncé que son bénéfice net pour le trimestre était de 901 millions de dollars, ce qui représente une augmentation par rapport au premier trimestre, où il n’était que de 17 millions de dollars. Cette augmentation est due à la réduction des coûts, qui sont passés de 15,990 milliards de dollars à 14,167 milliards de dollars.

Suite aux résultats du deuxième trimestre, l’action de Disney a actuellement baissé de près de 4 %. Au moment où nous écrivons ces lignes, elle s’établit actuellement à 171,80 dollars par action.

Que pensez-vous de la performance de Disney au deuxième trimestre ?