L’organisation à but non lucratif d’extrême gauche American Oversight est sur le sentier de la guerre et poursuit les dossiers que la machine démocrate recherche. Mais il y a beaucoup plus dans cette histoire.

NDLR : on a donc l’avocat d’Hillary (Marc Elias), son directeur de campagne (John Podesta), et le chef de cabinet de Biden (Ron Klain)…

AUTEUR

JOE HOFT

CATEGORIES

POSTÉ LE

20 mai 2021

SOURCE

The Gateway Pundit

Le Washington Examiner a fait état hier d’American Oversight et de ses récentes actions en Arizona :

Un groupe de surveillance de gauche a intenté mercredi une action en justice contre le Sénat de l’Arizona pour obtenir des documents relatifs à l’audit « partisan » de l’élection de 2020 dans le comté de Maricopa.

Ce dépôt intervient après qu’American Oversight a déclaré en avril avoir demandé des documents sur Cyber Ninjas, la société privée qui a mené l’enquête, le financement de l’audit et les techniques d’enquête, ainsi que d’autres questions. L’organisation a déclaré que le 4 mai, l’organe législatif dirigé par les républicains a affirmé qu’il n’y avait « plus de documents à fournir pour le moment, car le Sénat n’a pas la garde, le contrôle ou la possession des documents demandés. »

En réalité, American Oversight est une équipe de choc professionnelle, bien financée, créée pour recueillir les informations nécessaires pour déposer un flot ininterrompu de poursuites judiciaires uniquement contre Trump et l’administration Trump. Déjà en 2021, et American Oversight fait toujours son sale boulot contre le président Trump, cette fois dans le comté de Maricopa :

Comme nous l’avons noté dans l’article ci-dessus :

Ce NFP (NDLR : organisation caritative) est encore un autre de l’écurie démocrate qui est un 510(c)(3) et, bien qu’il soit tenu par la loi d’être strictement non partisan et caritatif, il est tout sauf cela. Il s’agit d’une équipe de tueurs juridiques bien financée, froide et calculatrice, initialement conçue pour attaquer le président Donald Trump.

En ce qui concerne l’audit de Maricopa actuellement en place, American Oversight déclare :

L’audit, qui implique un recomptage manuel de plus de 2 millions de votes et coûtera 150 000 dollars à l’État, ne repose sur aucune preuve de fraude électorale généralisée, dans le comté de Maricopa ou ailleurs. En fait, un audit indépendant réalisé en février a confirmé que les bulletins de vote du comté avaient été comptabilisés avec précision et qu’il n’y avait aucune irrégularité dans l’équipement ou le logiciel électoral.

American Oversight ne mentionne pas que pas un seul bulletin de vote n’a été examiné dans l’audit qu’ils admirent ci-dessus. Quelques machines ont été examinées et démontées, puis les auditeurs ont affirmé que tout allait bien. Le comté de Maricopa a payé environ 100 000 dollars pour ces deux audits dont ils savaient qu’ils allaient déclarer que tout allait bien pour les élections de 2020 dans le comté.

Mais ce qui est également surprenant, ce sont les entités derrière American Oversight.

Juste derrière American Oversight se trouve la secrète Democracy Forward et la Democracy Forward Foundation.

Le vrai prix ici est Democracy Forward.

Voici comment les démocrates véreux jouent leur jeu :

  • American Oversight obtient des FOIA d’entités qu’ils recherchent et qui sont liées au président Trump ;
  • Democracy Forward s’infiltre alors et commence le litige ;

N’oubliez pas qu’il s’agit d’organisations à but non lucratif « non partisanes » – la loi exige que ces organisations soient non partisanes, mais il est clair qu’elles ne le sont pas.

Le cabinet d’avocats le plus puissant et le plus vicieux des démocrates, Perkins Coie, et Marc Elias sont absolument derrière Democracy Forward Foundation. Un rapide coup d’œil à leur composition en 2018 et vous pouvez voir l’avocat d’Hillary, Elias, ainsi que le directeur de campagne d’Hillary, John Podesta, et l’actuel chef de cabinet de Biden, Ron Klain.

Ce sont ces personnes qui sont à l’origine des enquêtes et de certains procès intentés par les démocrates en Arizona. Ces gens ne veulent pas d’une élection libre et équitable, ils veulent gagner à tout prix.