Le dioxyde de chlore s’avère capable de lutter contre les virus, entre autres agents pathogènes.

NDLR : Trump en avait parlé, avant que la mafia mediatique ne déforme ses propos en disant qu’il avait dit de boire de l’eau de Javel…

AUTEUR

HAKEEM JONES

CATEGORIES

POSTÉ LE

24 mai 2021

SOURCE

The Rakyat Post

Tout le monde connaît le désinfectant pour les mains et l’abondance de savon pour les mains afin de tenir les germes et les virus à distance, mais avez-vous entendu parler du dioxyde de chlore ? Oui, c’est un produit chimique, mais c’est un des bons. Sa couleur vert jaunâtre peut vous tromper, bien qu’il s’agisse de l’un des meilleurs désinfectants qui soient.

Le dioxyde de chlore a été utilisé pour la première fois en 1944, depuis sa découverte par Sir Humphrey Davy. Son utilisation dans une station de traitement des eaux à Niagara Falls, dans l’État de New York, a permis de résoudre les problèmes de goût et d’odeur de l’eau. Le composé a été choisi car il est beaucoup plus soluble dans l’eau et ne produit pas de sous-produits cancérigènes à partir des impuretés qu’il est censé détruire.

Le dioxyde de chlore a également été utilisé comme désinfectant lors des attaques à l’anthrax de 2001, et pour éradiquer les moisissures dans les maisons inondées par l’ouragan Katrina cinq ans plus tard. L’efficacité du composé dans ces deux incidents majeurs a prouvé qu’il était efficace et qu’il pouvait être utilisé en toute sécurité par le public.

Parmi ses utilisations, citons la stérilisation des équipements médicaux, le contrôle de l’odeur et du goût de l’eau, la désinfection et la stérilisation de l’eau, un oxydant et il est également présent dans certains désinfectants portatifs tels que le bâton Dr. Clo.

Dans une étude réalisée à l’Université nationale de Séoul, le dioxyde de chlore a été testé contre le virus de la grippe A H1N1 et le coronavirus 2 du SRAS, plus connu sous le nom de Covid-19. L’étude a montré que même après deux heures d’exposition, le composé était toujours capable de tuer activement les virus.

Comme le carbone et le dioxyde de carbone, le dioxyde de chlore est très différent du chlore en termes de structure chimique et de comportement. La confusion entre les deux a conduit à des mythes prétendant que le dioxyde de chlore appauvrit la couche d’ozone comme le fait le chlore gazeux.

Une étude réalisée par le professeur Abdel-Rahman, pharmacologue égyptien, a montré que le dioxyde de chlore se décompose par des processus d’oxydation qui se produisent dans notre salive et le contenu de notre estomac. En présence de la lumière du soleil, il se décompose par des processus naturels qui se produisent dans l’environnement.

De nos jours, l’utilisation du dioxyde de chlore s’est rapidement développée dans l’industrie alimentaire. Il est utilisé comme fumigant pour prolonger la durée de conservation des fruits et légumes qui développent des moisissures et des levures. Il est également utilisé pour désinfecter la volaille par pulvérisation ou immersion, avant le traitement.

Si vous pensez toujours que vous ne l’avez pas utilisé, vous pourriez découvrir que votre bain de bouche sans alcool et votre dentifrice préférés contiennent du dioxyde de chlore. Même avec le monde au bout des doigts, grâce à l’internet, il est difficile de croire que de telles idées fausses et de tels mythes existent encore.

Pour en savoir plus sur ce héros méconnu, regardez notre vidéo ci-dessous !