Un homme de 41 ans de la ville chinoise de Zhenjiang est devenu le premier humain à être infecté par la souche H10N3 de la grippe aviaire dans le monde.

NDLR : A surveiller, ca ressemble au depart de la « pandemie » de COVID-19 avec les autorites qui minimisent…

AUTEUR

PTI

CATEGORIES

POSTÉ LE

1 juin 2021

SOURCE

India Today

La Chine a signalé le premier cas d’infection humaine par la souche H10N3 de la grippe aviaire dans la province orientale du Jiangsu, a déclaré mardi la Commission nationale de la santé de Chine.

Le patient, un homme de 41 ans de la ville de Zhenjiang, est actuellement dans un état stable et répond aux normes de sortie, a rapporté la chaîne de télévision publique CGTN TV.

Les autorités sanitaires ont minimisé l’épidémie, affirmant qu’il s’agissait d’une transmission sporadique du virus de la volaille à l’homme et que le risque de provoquer une pandémie était extrêmement faible.

Le patient a été diagnostiqué comme ayant le virus de la grippe aviaire H10N3 le 28 mai, a déclaré la Commission nationale de la santé dans un communiqué, sans préciser comment l’homme avait été infecté par le virus.

Aucun autre cas d’infection humaine par le virus H10N3 n’a été signalé auparavant dans le monde.

Le H10N3 est une souche faiblement pathogène ou relativement moins grave du virus chez les volailles et le risque qu’il se propage à grande échelle est très faible.

Il existe de nombreuses souches différentes de grippe aviaire en Chine et certaines infectent sporadiquement des personnes, généralement celles qui travaillent avec des volailles.

Le H5N8 est un sous-type du virus de l’influenza A (également connu sous le nom de virus de la grippe aviaire). Si le H5N8 ne présente qu’un faible risque pour l’homme, il est hautement mortel pour les oiseaux sauvages et la volaille.

En avril, une grippe aviaire H5N6 hautement pathogène a été découverte chez des oiseaux sauvages dans la ville de Shenyang, dans le nord-est de la Chine.