D’autres informations préoccupantes sur Bill Gates sont apparues, après celles concernant son divorce et ses liaisons illicites.

AUTEUR

ENSTARS

CATEGORIES

POSTÉ LE

1 juin 2021

SOURCE

Enstars

Le fondateur de Microsoft aurait financé une organisation à but non lucratif en Inde pour effectuer des essais cliniques non autorisés d’un vaccin sur des jeunes filles tribales.

Le hashtag « #ArrestBillGates » (NDLR : « Arrêtez Bill Gates ») a immédiatement commencé à devenir une tendance sur Twitter, les utilisateurs des médias sociaux demandant aux autorités d’engager des poursuites judiciaires contre la quatrième personne la plus riche du monde.

Détails troublants sur l’essai clinique non autorisé de Bill Gates

GreatGameIndia, un journal trimestriel basé en Inde, a révélé que la Fondation Bill et Melinda Gates a financé une ONG appelée PATH (Program for Appropriate Technology in Health), basée à Seattle, pour tester le vaccin contre le VPH sur 14 000 filles tribales en 2009 dans un État du sud de l’Inde appelé Telangan et sa quatrième ville, Khammam.

Selon le rapport, les deux types de vaccins utilisés sont le Gardasil de Merck et le Cervarix de GlaxoSmithKline.

Le projet, qui vise à déterminer si ces vaccins étaient efficaces contre le VPH, également connu sous le nom de papillomavirus humain, l’infection sexuellement transmissible la plus courante aux États-Unis, est efficace. Les vaccins du projet auraient été directement financés par la Fondation Gates pour être utilisés sur les filles des tribus.

Khammam est réputée être une région pauvre et peu développée de l’Inde. Elle abrite plusieurs groupes ethniques.

Les jeunes filles tribales recrutées pour participer à l’essai clinique étaient mineures, âgées de 10 à 14 ans. Elles appartenaient également à des familles à faibles revenus et la plupart d’entre elles ont une lignée directe avec leurs tribus.

Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que l’ONG de Bill Gates en Inde aurait recruté ces jeunes filles mineures sans l’accord de leurs parents.

Le rapport indique également qu’aucune information n’a été fournie sur les risques éventuels du vaccin contre le VPH, et qu’aucune déclaration n’a été faite quant à la réalisation d’un essai clinique.

Depuis lors, de nombreuses jeunes filles qui ont participé à cet essai clinique non autorisé ont souffert de différents symptômes, notamment de maux d’estomac, de maux de tête, de vertiges et de fatigue.

Ces filles auraient également souffert de « l’apparition précoce des menstruations, de saignements abondants, de crampes menstruelles sévères, de sautes d’humeur extrêmes, d’irritabilité et de malaise ».

Le rapport indique également qu’aucun suivi ou contrôle systématique n’a été effectué après la vaccination des filles contre le VPH.

Des internautes appellent à l’arrestation de Bill Gates

De nombreux utilisateurs de médias sociaux sont enragés et furieux de cette nouvelle.

@Khan___INC a déclaré dans un tweet comment Bill Gates, dont la valeur nette est de 126 milliards de dollars, a « stérilisé » un grand nombre de filles tribales en Inde, ce qui « a ruiné la vie » des filles. « Comment un homme aussi célèbre peut-il faire un si gros et mauvais travail ? »

Un autre utilisateur de Twitter, @HansrajMeena, « Aujourd’hui, #ArrestBillGates est en vogue en Inde ! Enfin, les gens se réveillent ! !! »

[/fusion_text]