Le Dr Francis Collins, directeur de l’Institut national de la santé (NIH), semble avoir directement contredit son subordonné, le Dr Anthony Fauci, dans une interview accordée hier à Hugh Hewitt qui a fait l’effet d’une bombe.

NDLR : donc le senateur Rand Paul avait raison sur toute la ligne ? On s’en doutait bien, maintenant c’est officiel !

AUTEUR

RAHEEM KASSAM

CATEGORIES

POSTÉ LE

3 juin 2021

SOURCE

The National Pulse

Les révélations impliquent également ceux qui ont approuvé les subventions américaines accordées au laboratoire, ainsi que l’EcoHealth Alliance dirigée par Peter Dazcak, d’origine britannique, dont The National Pulse a parlé pour la première fois en février.

En parlant à l’animateur radio vétéran, le Dr Collins a admis la collaboration des États-Unis avec le laboratoire de Wuhan :

Eh bien, nous, quand nous accordons une subvention, Hugh, il y a des termes attachés à ce que le bénéficiaire est censé faire avec ces fonds. Et nous exigeons des rapports annuels pour voir si c’est bien ce qu’ils ont fait. Et nous faisons confiance au bénéficiaire de la subvention pour être honnête et ne pas être trompeur. La subvention accordée à Wuhan, qui était un contrat de sous-traitance d’Eco Health, visait très spécifiquement à essayer de catégoriser les virus qu’ils pouvaient isoler des chauves-souris dans les grottes chinoises, sur lesquelles nous avions de bonnes raisons de vouloir en savoir plus, étant donné le SRAS et le MERS qui en étaient sortis. Et donc, nous avions essentiellement ces critères liés à la subvention. Et bien sûr, la somme d’argent que nous fournissions à l’Institut de virologie de Wuhan ne représentait, j’en suis sûr, qu’une infime partie de son financement total. Et nous n’avions aucun contrôle sur ce qu’ils faisaient d’autre avec ces fonds. C’est une autre chose sur laquelle nous aimerions en savoir plus, et une enquête pourrait éventuellement nous le dire.

Collins admet ensuite que le Parti communiste chinois est, en fait, impliqué dans le laboratoire de Wuhan, mais tente de minimiser son influence.

En réalité, comme l’a révélé The National Pulse, le laboratoire accueille des sessions d’études communistes afin de renforcer « l’esprit de parti » et la fidélité au parti communiste chinois.

Lorsqu’on lui a demandé si les NIH collaboreraient avec d’autres violateurs des droits de l’homme et d’autres tyrannies comme la Corée du Nord, le Dr Collins a répondu : « Probablement pas », avant d’ajouter :

Je pense que vous diabolisez l’Institut de virologie de Wuhan, qui est purement et simplement un instrument du Parti communiste chinois. Il y a certainement des liens là-bas, mais soyons clairs. Certains scientifiques travaillant dans cet institut sont parmi les meilleurs au monde en termes de compréhension de la virologie. Et beaucoup de ces personnes ont entretenu des relations à long terme avec d’autres personnes dans d’autres pays, y compris les États-Unis, avec beaucoup de respect, beaucoup d’informations partagées. Je ne pense pas que nous devrions simplement dire que, parce qu’ils sont dans ce pays, ils sont mauvais. Je pense que vous allez trop loin avec cela.

Cette nouvelle stupéfiante va à l’encontre des affirmations du Dr Anthony Fauci, selon lesquelles les NIH/NIAID n’ont pas collaboré avec le laboratoire de Wuhan dans le cadre de la recherche sur le gain de fonction.