Si les conférences de presse de Joe Biden vous font regretter le président Trump, n’ayez crainte !

NDLR : pensez-vous que Trump va attendre 2024 ?

AUTEUR

PAUL RICK

CATEGORIES

POSTÉ LE

3 juin 2021

SOURCE

USA Magazine Studio

Selon de nombreux médias tels que MSNBC, Donald Trump fera son retour télévisé ce week-end. Il sera l’événement principal de la convention républicaine de l’État de Caroline du Nord.

Trump revient sur le champ de bataille électoral samedi en tant qu’orateur principal de la convention du parti républicain de Caroline du Nord.

L’événement de ce week-end ne sera que le début ! Il l’utilisera pour donner le coup d’envoi d’une série de rassemblements en juin et juillet.

Il prévoit d’enchaîner avec plusieurs autres rassemblements en juin et juillet afin de maintenir l’engagement de sa base politique unique pour les midterms de 2022 et lui donner la possibilité de se représenter à la présidence en 2024.

Les républicains ont besoin de Trump s’ils veulent avoir une chance aux élections de mi-mandat de 2022. Le président le sait et est prêt à passer outre leur trahison pour faire ce qui est le mieux pour le pays.

Bien que son programme ne soit pas encore établi, selon le camp de Trump, il est probable que ses prochaines étapes comprennent des efforts pour aider Max Miller, candidat au Congrès de l’Ohio, un ancien assistant de la Maison Blanche qui cherche à remporter une primaire contre le représentant Anthony Gonzales, qui a voté pour la destitution de Trump cette année ; Jody Hice, qui essaie de déloger son collègue républicain Brad Raffensperger du poste de secrétaire d’État de Géorgie après que Raffensperger ait défié Trump et validé les votes électoraux de l’État ; et Mo Brooks, candidat au Sénat de l’Alabama, selon le camp de Trump.

L’influence constante de Donald Trump sur les électeurs républicains explique en partie pourquoi la plupart des titulaires de mandats républicains lui sont si proches.

Le président profitera de ces apparitions télévisées pour jauger s’il va se représenter en 2024.

« Si le président sent qu’il est en bonne position, je pense qu’il y a de fortes chances qu’il le fasse », a déclaré Jason Miller, conseiller de Trump, dans une interview téléphonique. « Pour l’impact plus immédiat, il y a la question de la mobilisation des électeurs de Trump pour les élections de mi-mandat. »

D’après les rapports des médias libéraux, la gauche fait la même erreur qu’en 2016. Elle sous-estime le Président Trump et sa capacité à gagner.

Prenez ces informateurs libéraux par exemple :

La gauche a déjà commencé sa campagne pour marginaliser l’importance de ces rassemblements de Trump. Beaucoup d’entre eux se sont prononcés durement contre eux et ont demandé aux Américains de les ignorer complètement.

Malgré ce que les médias dominants voudraient faire croire à l’Amérique, des millions d’électeurs attendent de se manifester et de rectifier ce qui s’est passé en novembre 2020.

Les conservateurs en ayant assez de ce qui s’est passé à la Chambre et au Sénat, les électeurs seront passionnés et prêts à voter Trump et une armée de vrais conservateurs avec lui.

S’il est clair que Trump prend un peu de temps pour retrouver sa forme et se remettre du vol de 2020, cela pourrait être le début d’un grand retournement américain.